Search
vendredi 19 avr 2019
  • :
  • :

Vosges – Les avocats mobilisés contre la réforme de la justice à Epinal Le Barreau d’Epinal ne participera pas à l’audience solennelle du Tribunal d'Epinal

image_pdfimage_print

IMG_5591Le Barreau d’Epinal a décidé de ne pas participer à l’audience Solennelle de rentrée du Tribunal de Grande Instance d’EPINAL ce mercredi 30 janvier 2019. Il rejoint ainsi les décisions des Syndicats de la Magistrature.

« C’est avec regrets que cette décision a été prise et qui n’a naturellement aucunement été motivée par des raisons locales. Les relations entre le Barreau, le Tribunal et le Ministère public sont empreintes d’une grande confiance et de considération réciproque.

Notre absence est motivée par la protestation nationale de la Profession vis-à-vis du projet de loi Justice. Depuis plus d’un an, nous nous battons pour assurer la pérennité des juridictions et renforcer l’accessibilité de la Justice.

Nous estimons que ce projet de loi, quasi définitif, est de nature à éloigner nos concitoyens d’une Justice proche et accessible facilement. D’ailleurs, Monsieur Jacques TOUBON, Défenseur des Droits, a réaffirmé ses craintes lors de l’Assemblée Générale de la Conférence des Bâtonniers jeudi dernier, et en présence de Madame le Ministre de la Justice.

Madame BELLOUBET a affirmé que son objectif n’était pas de fermer des sites judiciaires mais ne répondait pas aux arguments des Bâtonniers de France consistant à expliquer que cette loi donnera les outils permettant à ses successeurs de vider de leur substance certaines juridictions et de les supprimer ensuite.

Alors que le grand débat national mobilise les Français, nous ne pouvons que déplorer que la question aussi essentielle que celle de l’avenir de la Justice française en soit totalement exclue. Si les Avocats ont été consultés (à force de grèves et de protestations) courant de cette année, ils ont été dupés lorsque des amendements de dernière minute sont venus modifier assez sensiblement le projet qui leur avait été présenté.

Notre combat pour une Justice accessible à tous perdure au-delà de l’adoption de cette loi controversée. Nous restons vigilants et mobilisés dans la perspective de rédaction des décrets d’application et de la préparation d’une probable nouvelle loi sur l’aide juridictionnelle.

La Profession s’est mobilisée comme jamais cette année : 3 manifestations au marches du Palais à Epinal, 2 manifestations à Paris, plusieurs jours de grèves dont une grève perlée de 2 jours par semaine pendant un mois, plusieurs dossiers d’assises ont été renvoyés.

La mobilisation demeure intacte. »

Maître Cyrille GAUTHIER

AVOCAT

Bâtonnier de l’Ordre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.