Search
dimanche 21 avr 2019
  • :
  • :

Vosges – La galette des Rois de l’Epiphanie partagée à la Préfecture

image_pdfimage_print
50887258_2065332730429331_340648699652734976_o

(Crédits photographiques Préfecture des Vosges)

Le préfet des Vosges Pierre ORY a partagé hier lundi après-midi, dans les salons de l’Hôtel de la Préfecture, la traditionnelle galette de l’épiphanie.

Une galette confectionnée par des apprentis du CFA du Pôle des Métiers d’Épinal en collaboration avec la Fédération des artisans boulangers et boulangers-pâtissiers des Vosges, avec des associations qui œuvrent au quotidien auprès des plus démunis, telles que l’Abri, le Renouveau, le CASFC de Rambervillers, la Fédération Médico-Sociale, ADALI, ADOMA, les CCAS d’Epinal et Saint-Dié, COALLI, mais aussi, les Restos du Coeur, la Banque Alimentaire et la Croix rouge qui sont particulièrement actives et efficaces, et des élus du département, le corps préfectoral et les directeurs des services de l’État.

Lors de ce moment de convivialité, le préfet a tenu à rappeler que le partage de la galette avec les représentants de ses associations est une reconnaissance par les services de l’État de l’engagement de nombreux bénévoles.

Il a remercié chaleureusement les apprentis et les professionnels de la boulangerie présents, rappelant que le statut du pain, d’abord produit de première nécessité, est devenu un produit de gourmandise. La gourmandise a d’ailleurs été mise à l’honneur, avec la présence des 3 boulangers vosgiens, vainqueurs du concours de la meilleure galette feuilletée aux amandes lors du Salon de la Gourmandise d’Épinal qui s’était tenu le week-end du 17 novembre 2018. Le préfet a souligné que boulanger est un métier exigeant, difficile et demandait courage et sérieux, avec des horaires contraignants. Il a rappelé que la boulangerie reste le commerce de proximité préféré des Français, créateur de lien social.

Il a également précisé que la voie de l’apprentissage est une véritable tradition dans l’artisanat alimentaire : en 2018, ce sont 154 contrats d’apprentissage soit 89 en boulangerie et 65 en pâtisserie qui ont été signés dans les Vosges.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.