Search
mercredi 20 mar 2019
  • :
  • :

Vosges – Stéphane Viry : « Je suis favorable au grand débat national »

image_pdfimage_print

stephane-viry-17

Stéphane Viry, député de la 1e circonscription des Vosges a récemment reçu une lettre de menaces de mort. Il est revenu sur cette lettre d’insultes et s’est exprimé sur le mouvement des gilets jaunes. Il se dit favorable au grand débat national. 

Dernièrement, le député d’Epinal, Stéphane Viry a reçu une lettre de menaces de mort. Le député de la première circonscription d’Epinal a reçu cette lettre anonyme suite à une question qu’il a posée au gouvernement, concernant les indemnisations et sur la régulation des populations de sangliers. « Sur le fond, j’ai simplement posé une question au Gouvernement à propos d’indemnisations et sur la régulation des populations de sangliers, suite à une interpellation d’agriculteurs désespérés de perdre chaque année des surfaces agricoles et des cultures, de surcroît en période de sécheresse. Il est de mon devoir d’interpeller les ministres sur tout type de sujet. Il est intolérable de recevoir en retour, l’hystérie et la haine. Cette hystérie et cette haine n’ont pas place dans une société démocratique. » explique Stéphane Viry.

Le projet de réforme de la justice

La rentrée parlementaire aura lieu la semaine prochaine avec notamment le projet de réforme de la justice. Une mission vient de lui être confiée sur le diagnostique de fonctionnement de Pôle emploi. « Cette mission est très importante. Elle va durer 1 mois et les suites dépendront du rapport qui en résulte » commente le député de la 1e circonscription des Vosges.

Grand débat : « Ce moment de dialogue est très important »

Le député d’Epinal veut restaurer le dialogue. Il est favorable au grand débat national. « Ce moment de dialogue est très important. J’invite toutes les personnes à y participer. » assure-t-il. Le spinalien craint tout de même que ce débat de soit pas à la hauteur des attentes des gilets jaunes.

2 outils citoyens participatifs

Favorable aux échanges, il va lui-même mettre en place deux outils citoyens participatifs : un atelier législatif avec des acteurs vosgiens et un conseil de circonscription. Il s’agit la d’une réunion ponctuelle pour échanger sur deux ou trois sujets d’actualité avant de préparer une proposition de loi. Il envisage de proposer une réunion tous les deux mois.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.