Search
lundi 22 avr 2019
  • :
  • :

En 2019, la SPA Déodatienne devra consolider ses nouvelles fondations

image_pdfimage_print

AG_SPA_Déodatienne (3)

Un vent de renouveau avait soufflé sur la SPA Déodatienne au début de l’année 2018, suite à la démission de l’ancienne présidente Joëlle Hencky et l’élection d’un nouveau bureau (lire notre précédent article). Dans le même temps, un ambitieux projet a été lancé : reconstruire les locaux des Moîtresses, et ce en partant de zéro – ou presque.

En ce lundi 11 février, soit un peu plus d’un an plus tard, un état des lieux a été dressé par la présidente Laëtitia Christé, à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’association. « Nous sommes certes loin des objectifs que nous avons fixé sur 5 ans, mais les fondations de ce qui a été lancé l’an passé sont toutefois solides. Les premiers coups de pelleteuse ont été donnés en septembre dernier, et aujourd’hui la dalle de 110 m² est totalement terminée. Depuis peu, nous avons également 2 mobiles homes. Le premier servira à accueillir un vétérinaire une fois par semaine, tandis que le second sera chauffé pour les animaux malades. Et depuis une dizaine de jours, il y a de l’eau courante sur place. Mais il faut savoir que le projet de reconstruction représente la coquette somme de 500 000 euros. Il va donc falloir poursuivre les efforts pour récolter de l’argent. En ce qui concerne les animaux, l’année 2018 a été celle de la stérilisation et des adoptions. 98 chiens et 67 chats ont ainsi été adoptés l’année dernière. A titre de comparaison, seulement 34 chiens et 4 chats l’avaient été en 2017. Toujours en 2018, nous avons mis en place un système de familles d’accueil pour les chiens les plus âgés, qui ont beaucoup de mal à être adoptés. Enfin, l’année 2018 a été marquée par de nombreuses animations visant à financer le projet de reconstruction, mais aussi les importants frais vétérinaires, la nourriture et les stérilisations. »

Côté finances, la trésorière Catherine Toussaint a mis en lumière un résultat excédentaire de 53 698,62 euros, avec 130 667,96 euros de charges pour 184 366,58 euros de produits. Mais compte tenu des nombreux frais – imprévus comme budgétés – auxquels devra faire face la SPA Déodatienne cette année, il s’agira toujours pour ses bénévoles d’aller trouver un maximum d’argent via de multiples sources de revenus : adhésions, dons, sollicitation de la Fondation Brigitte Bardot et animations diverses, comme l’organisation d’un second concert caritatif…

Egalement présent lors de l’assemblée générale, le premier adjoint Bruno Toussaint, largement investi dans le nouveau projet de l’association, a quant à lui estimé que « si les 6 premiers mois ont été un peu difficiles, nous sommes sur la bonne voie depuis 6 mois. Et il faut rappeler qu’il y a encore un an, lors de l’élection du nouveau bureau, il y avait un risque de fermeture et une grande incertitude planait au-dessus de la SPA Déodatienne. On a bien avancé en seulement une année, sachant que nous sommes partis de rien. Aujourd’hui, on a besoin de tout le monde pour nous aider. On est d’ailleurs ouverts à toutes propositions pour gagner de l’argent au profit de l’association. »

Avant le partage du verre de l’amitié, qui est venu conclure ces assises annuelles, de nouvelles personnes ont intégré le comité de l’association, qui se compose désormais de la présidente Laëtitia Christé, du vice-président Nicolas Cuny, de la trésorière Catherine Toussaint, de la secrétaire Audrey Dumont, de la secrétaire-adjointe Mathilde Bazin ainsi que de Luc Ancel, Myriam Paquet et Corinne Petit.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.