Search
lundi 25 mar 2019
  • :
  • :

Déoda’Roots, une banda à l’accent déodatien

image_pdfimage_print

Logo_Déoda'Roots

Une formation musicale fleurant bon le Sud-Ouest a récemment vu le jour à Saint-Dié-des-Vosges. Baptisé Déoda’Roots, cet ensemble déodatien se calque sur le modèle des bandas, des fanfares ambulatoires qui animent notamment les défilés de rue lors des ferias.

« L’idée de créer une banda a émergé au printemps 2018, puis l’association a été créée en novembre dernier après une mûre réflexion. A travers Déoda’Roots, nous souhaitons nous amuser, nous faire plaisir en jouant et partager cela. On compte donc participer aux différentes animations et temps de la ville, mais aussi de la Déodatie et des Vosges. Et puis il n’existait jusqu’à présent pas de banda dans le coin » précise Clément Foissel, l’un des 5 fondateurs de Déoda’Roots avec Romain Ganier, Maxime Kiener, Samuel Harault et Clément Hérail.

Et d’ajouter que « nous interpréterons bien entendu des morceaux issus du répertoire de banda, mais pas uniquement, sachant que nous réalisons nos propres arrangements. Nous sommes également ouverts à d’autres répertoires. Dans tous les cas, chaque membre apportera sa touche, son style et sa personnalité. C’est entre autres pour cela que nous ne cherchons pas à avoir un effectif trop important. Nous avons déjà une percussion, un saxophone baryton, 2 trompettes, 2 clarinettes et une flute picolo. On cherche donc encore un trombone, un soubassophone et un saxophone alto, et ce uniquement sur audition. Les personnes intéressées peuvent nous envoyer sur deodaroots@gmail.com. A noter que nous cherchons également des sponsors, par exemple pour financer le petit matériel. »

Ponctuellement aidés des incontournables Yacine El Fath, Marcus Mickus et Stéphane Escoms, les musiciens formant Déoda’Roots se produiront ce samedi 2 mars lors du prochain match à domicile des Louves du SRD Volley-Ball, mais aussi du temps de midi lors de « Saulcy EnVert », le samedi 23 mars prochain… ainsi qu’à d’autres occasion dans les semaines et mois à venir. Quant au nom choisi pour cette banda aux accents vosgiens, « c’est un mix entre nos racines déodatiennes, le Darou des Vosges et le bar « la cabane au Darou », un endroit que nous fréquentons régulièrement. »

Pour suivre l’actualité de la banda Déoda’Roots, rendez vous sur la page Facebook de la fanfare.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.