Search
dimanche 26 mai 2019
  • :
  • :

Deux Déodatiens organisent un stage de tennis de table en Corée du Nord

image_pdfimage_print
Stage_Sportif_Corée_du_Nord (7)

Damien Jamet (à gauche) et Samuel Mater (à droite) l’été dernier lors d’un voyage en Corée du Nord.

Samuel Mater et Damien Jamet se sont rencontrés de manière fortuite, lors d’un covoiturage en direction de Nancy. A partir de février 2018, le premier véhicule le second à raison de 3 trajets hebdomadaires. Car les 2 Déodatiens travaillent tous 2 dans l’ancienne capitale des Ducs de Lorraine.

A cette époque, Samuel Mater était vice-président de l’ASRTT, le club de tennis de table d’Etival-Clairefontaine qui évolue en Pro A Féminine. Damien Jamet avait quant à lui visité la Corée du Nord dans le cadre de son travail d’enseignant-chercheur. De fil en aiguille, ce qui pouvait sembler être une plaisanterie à l’origine s’est transformé en un projet concret : faire venir à Etival Kim Song-i, meilleure pongiste de Corée du Nord et médaillée de bronze des Jeux Olympiques de Rio. Après une rencontre avec des officiels nord-coréens lors d’un séjour sur place l’été dernier, et alors que ce projet était en bonne voie de se concrétiser, l’ASRTT freine des 4 fers au dernier moment et l’opération échoue.

Souhaitant tout de même poursuivre le dialogue ouvert avec le régime de Kim Jong-un, Samuel Mater et Damien Jamet décident de créer l’association « Echanges Franco-Coréeens » afin d’organiser un stage de tennis de table en terres nord-coréennes. S’adressant à tous les pongistes licenciés, Français ou Européens, ce stage se déroulera à Pyongyang du 16 au 25 juillet prochains, au départ de Pékin en Chine. Le tarif ? 2000 euros par personne, all inclusive. « Nous avons déjà une dizaine de personnes inscrites. D’autres personnes sont intéressées mais ne pratiquent pas le ping-pong. Pour répondre à cette demande, nous proposons également, et depuis peu, un second stage en parallèle. Les dates et le tarif sont identiques. La seule différence étant que les 30 heures de pratique de tennis de table seront remplacées par d’autres activités, comme par exemple de l’équitation, du tir sportif ou une journée à la plage. Le stage sera également l’occasion de visiter des infrastructures sportives et d’assister à des entraînements » expliquent Samuel Mater et Damien Jamet, qui ne comptent pas s’arrêter après ce premier stage.

« Nous avons un contact privilégié avec un haut placé du régime nord-coréen. Ce dernier se montre très enthousiaste vis à vis de nos propositions. Il n’y a donc aucun problème logistique avec la Corée du Nord pour organiser d’autres stages dans les années à venir, qui pourraient être consacrés à d’autres sports. Nous verrons et composerons en fonction de la demande. »

Et pourquoi avoir choisi spécifiquement la Corée du Nord, et non un autre pays ? « La France est le seul pays européen, avec l’Estonie, qui n’a pas de relation diplomatique avec la Corée du Nord. Donc nous avons trouvé cela intéressant de faire découvrir, à travers le sport et les loisirs, un pays envers lequel il est très difficile d’avoir des informations fiables depuis la France. » Plus de renseignements sur le projet de Samuel Mater et Damien Jamet sur www.stagettcoree.org

J.J.




Une réaction sur “Deux Déodatiens organisent un stage de tennis de table en Corée du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.