Search
samedi 24 août 2019
  • :
  • :

L’exposition « L’agence des frères André – Une architecture au service du monde moderne » a été inaugurée

image_pdfimage_print

Vernissage_Exposition_Frères_André_MPN (6)

Depuis ce vendredi 22 février et jusqu’au 30 juin prochain, le musée Pierre-Noël accueille une exposition consacrée aux frères architectes Jacques et Michel André, duo fraternel et singulier issu d’une importante dynastie d’architectes (lire notre précédent article).

A travers 8 épisodes répartis sur une surface de 250 m², cette exposition temporaire retrace le parcours des frères nancéiens, dont le travail a largement contribué à définir le paysage de leur ville natale et sa région. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, alors que Saint-Dié-des-Vosges est en ruines suite à sa destruction par la Wehrmacht, Jacques André est nommé urbaniste de Saint-Dié-des-Vosges. Car c’est son projet de reconstruction qui a été retenu, préféré à celui imaginé par le célèbre architecte suisse Le Corbusier. A ce titre, l’aîné des frères André a dessiné l’actuel centre-ville déodatien, désormais labellisé « Patrimoine du XXe siècle » et classé « Site patrimonial remarquable ».

Ce qu’a rappelé le maire David Valence ce vendredi en fin de journée, lors du vernissage de l’exposition. « La ville telle que nous la connaissons est le travail des frères André. Il y avait donc une forme de dette de la part de Saint-Dié-des-Vosges envers Jacques André, car il n’y avait jamais eu jusqu’à présent une exposition consacré aux frères André au musée Pierre-Noël. Cette exposition, qui n’aurait pas pu voir le jour sans ces partenariats avec l’Ecole d’Architecture de Nancy et la Métropole du Grand Nancy, se situe dans une série de travaux que nous menons avec la conviction qu’un changement de regard sur l’architecture de la reconstruction est essentiel pour la suite de nos desseins et ambitions. Ce changement de regard sur cette architecture et sur notre ville est important pour l’avenir » a déclaré le premier magistrat, autour duquel se trouvaient André Rossinot, ancien ministre et actuel président de la Métropole du Grand Nancy, ainsi que Caroline Bauer, maître de conférence, chercheuse et commissaire de la présente exposition.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.