Search
dimanche 26 mai 2019
  • :
  • :

Du Québec aux Vosges, faisons pousser des légumes !

image_pdfimage_print

agriculture-cultiver-legumes

Une conférence  sur les différents systèmes de production de légumes était organisée à la Chambre d’agriculture des Vosges ce mercredi. Timothé Croteau, fondateur des Jardin d’Inverness au Québec est venu partager son savoir-faire. Malgré le climat rude, le maraîcher québécois propose un modèle agricole pérenne.

On ne peut pas dire que les terres vosgiennes ont une réputation maraîchère. Pourtant, qu’est-ce qui limite notre territoire en termes de production ? Quels sont les critères d’une parcelle pour faire du maraîchage diversifié ou du légume de plein champ ?

L’exemple du Québécois Timothé Croteau nous montre que, avec un climat plus rude encore que les Vosges, il est possible de faire pousser des légumes de qualité et de vivre de cette activité. Des producteurs vosgiens, en montagne et en plaine, ont présenté comment ils se sont adaptés à leur milieu et quelle est leur organisation de travail.

Un conseiller de production légumière a quant à lui partagé des éléments-clés pour bien choisir sa parcelle et les productions en fonction des choix stratégiques de débouché, du matériel, du stockage… D’autant plus qu’intégrer des légumes dans les rotations céréalières présente des avantages agronomiques intéressants.

Des légumes locaux, tout le monde en cherche… Vraiment ?

D’après les Assises Régionales de l’Alimentation du Grand Est de 2017, on ne consommerait que 5 à 15% des légumes frais produits sur le territoire. Par ailleurs, la loi EGALIM, qui ambitionne 50% de local et 20% de bio dans les cantines, fait de la restauration collective un levier important de débouché local. Pour autant, les producteurs actuels, majoritaires à vendre leurs légumes en circuit court, n’arrivent pas à répondre à tous leurs clients.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.