Search
dimanche 26 mai 2019
  • :
  • :

L’artiste urbain Primal présente « Uchronie » à la Galerie 36ème Art Une exposition à découvrir jusqu'au 13 avril

image_pdfimage_print

Annonce_Exposition_Primal_Galerie_36ème_Art (1)

La Galerie 36ème Art est de retour en ce mois de mars. Une semaine après la réalisation d’une grande fresque murale sur l’une des façades de la résidence Alsace du quartier Kellermann (lire notre précédent article), la galerie déodatienne consacrée à l’art urbain accueille sur ses murs une rétrospective des oeuvres de Primal, savamment choisies par le jeune artiste originaire de Montpellier.

Intitulée « Uchronie », cette première exposition de l’année 2019 emmène le public dans un récit d’événements fictifs partant d’un point de départ historique, à travers 18 pièces dont 8 toiles et des découpes de bois. « A travers cette exposition, je réinterprète une histoire déjà écrite auparavant » précise Primal, qui développe son art depuis maintenant 5 ans. A l’origine uniquement en atelier, avec d’autres amis artistes, puis plus récemment en extérieur, sur des murs et façades. Le Montpelliérain a notamment réalisé des fresques à New-York et au Mexique, pour prochainement apposer son style en Serbie.

Graphiste de formation, Primal dépeint un univers artistique aux couleurs douces, peuplé de personnages imaginaires très détaillés et tout droits sortis d’un XIXème siècle parallèle. « J’aime beaucoup cette époque, tout comme la vieille mécanique. Ce que j’aime également, c’est imaginer ce que mes personnages ont à l’intérieur d’eux. Cette part d’imagination et d’interprétation se retrouve dans chacune de mes oeuvres. » Travaillant essentiellement avec de l’acrylique en atelier, Primal dispose de nombreuses cordes à son arc, puisqu’il réalise aussi des illustrations pour des magazines ou des visuels pour des groupes de musique.

« Le travail de Primal est bâti autour de la dualité, celle de l’enfant qui se heurte au monde adulte, celle d’une confrontation entre la mélancolie du passé et la fascination du lendemain. Avec « Uchronie », il nous ouvre les portes de son univers surréaliste, un imaginaire où les pantins prennent vie, un espace temps onirique dans lequel les vieux jouets y sont vus comme des artefacts. Son travail se décline entre peinture et sculpture,installant au fil des pièces une atmosphère singulière, doucement nostalgique » expliquent Romain Durain et Jennifer Fangille, les forces vives de la Galerie 36ème Art, au sujet de cette exposition gratuite et ouverte à tous, à découvrir chaque samedi et dimanche après-midi jusqu’au 13 avril prochain. Vernissage ce samedi soir à 19h. En attendant, le travail artistique de Primal est à retrouver sur https://www.facebook.com/primalgraphic/

J.J.

Exposition_Primal_Galerie_36ème_Art

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.