Search
dimanche 26 mai 2019
  • :
  • :

« Non à la démolition d’un Presbytère vosgien » : Stéphane Bern alerté !

image_pdfimage_print

presbytere-de-bussang-stephane-bern-alerte

Un dossier vient d’être envoyé à la Mission Stéphane Bern, dans la limite de fin février, et acté par celle-ci . Le Presbytère de Bussang sera-t-il un des nouveaux 118 sites bénéficiaires de la mission bien connue ? On le saura au 14 juillet, mais peut-être déjà dès le mois de Mai.

Parallèlement, les associations régionales de patrimoine se mobilisent activement autour de ce Presbytère à sauver . Deux nouvelles associations viennnent d’écrire au Maire et attendent réponse . Et surtout ont suggèré  à RECRE « Vivre et Créer à la Montagne », qui a pris l’initiative du collectif de sauvegarde, de passer à la vitesse supérieure . En effet, estiment-elles , » cette question est d’importance pour les visiteurs, touristes, de toute la France, qui ont leur mot à dire , eux qui aiment trouver à Bussang , outre un Théâtre célébre, un centre ville ancien « , typique d’une « petite ville de caractère », selon les mots de Stephane Bern .

Cachet qui est dû à l’ensemble cohérent que constitue, selon Thierry Dechez Leprêtre, Conservateur départemental, le Presbytère avec l’église, le square Maurice Pottecher, une maison XVIII è siècle aussi, et l’ancienne Mairie école du XIX è siècle, devenue Maison des Associations ( on n’a un tel exemple d’un tel ensemble dans la proximité qu’à Dommartin les Remiremont. Et bien sûr en Alsace ! )

La protection du Presbytère va faire d’ailleurs l’objet d’une réunion très prochaine de la Délégation Permanente de la Commisssion Régionale du Patrimoine et de l’Architecture, à la DRAC Grand Est , qui a reçu début janvier le dossier complet sur le sujet .

En attendant, une pétition nationale : » Non à la démolition du Presbytère de Bussang », initiée par Urgences Patrimone, est lancée depuis le 2 mars et adressée au Ministre de la Culture, au Préfet des Vosgs, au Président du Conseil Départemental François Vannson, et à d’autres personnalités .

En effet, d’une part la précédente consultation rapide, en décembre , obtenue à Bussang avec 187 signataires ( 3  réponses négatives seulement ) et 290 par ricochet dans les communes voisines n’a pu, en porte en porte , toucher tout le monde . Ou souvent le délai de retour a été insuffisant, trop court,  comme cela a été signalé . D’autre part il apparait que la question sensibilise maintenant  tout le monde culturel et touristique en France .

Pour signer la pétition, c’est par ici. 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.