Search
mardi 10 déc 2019
  • :
  • :

La Région Grand Est ouvre plusieurs lignes ferroviaires à la concurrence, dont la ligne Epinal-Saint-Dié-des-Vosges-Strasbourg

image_pdfimage_print
Accident-Train-2

(Photographie d’illustration)

Le Conseil Régional du Grand Est s’est réuni en séance plénière à Metz hier jeudi. Lors de la réunion, les élus régionaux ont voté en faveur de l’ouverture à la concurrence des lignes ferroviaires Nancy-Vittel-Contrexéville, Sélestat-Molsheim-Strasbourg ainsi que Epinal-Saint-Dié-des-Vosges-Strasbourg, dont les trains ne circulent plus entre Epinal et Saint-Dié-des-Vosges depuis le mois de décembre dernier.

Avec ce vote, le Grand Est devrait être la première région de France à mettre en oeuvre la concurrence ferroviaire. Car avant que l’ouverture à la concurrence ne se généralise à l’échelle du pays, en 2023, les opérateurs, français ou étrangers, qui seront retenus pour l’appel d’offre de la Région feront circuler les trains sur les lignes concernées à partir du début de l’année 2022.

J.J.




9 réactions sur “La Région Grand Est ouvre plusieurs lignes ferroviaires à la concurrence, dont la ligne Epinal-Saint-Dié-des-Vosges-Strasbourg

  1. Bernard MENNEVRET

    Voilà une belle promotion qui va encourager la jeunesse à foncer et à prendre des initiatives….ne pas reculer devant des formalités encore obsolètes!

    répondre
  2. Cajelot maxime

    Bonjour avec qui prendre contact pour en savoir plus sur la frequence et les horaires des train qui seront mise en place ?? j’habite pres de la voie ferrée epinal st dié il y en avait 6 par jours jusqu’en decembre de 6h a 21 h c’est quand meme mieux sans !

    répondre
    1. René

      Toute la différence on élimine. On ne pense pas à la planète et à ceux qui ont du courage de modifier leurs modes de vie. C ´est du joli, un grand merci à vous!

      répondre
    2. Max

      Ou acheter une maison près d une ligne de train fermée et qui font tt pour la création d une voie verte pour être + sur que les trains ne reviennent pas.. n’importe quoi

      répondre
  3. phil et asfog

    Encore une attaque contre les services publics … cette ouverture au libéralisme va tout orienter vers le bas : qualité, quantité, horaires, … parce que le capitalisme ne cherche que le profit !

    répondre
    1. JMV

      SNCF.
      150 000 actifs, 260 000 retraités.
      Déficit de la caisse de retraite des cheminots : 3,3 milliards.
      Ce qui veut dire que si l’ISF était rétabli il servirait juste à financer ce déficit.

      Donc à force de forcer ça force forcément.et cette ouverture au privé est bienvenue.
      Ras le bol des racketteurs de CGT cheminots et Sud Rail.

      répondre
  4. Antho

    Sncf ou privé ! Perso c navrant mais en même temps y a plus rien avec la sncf alors même privé o moins s il y a des trains … C l essentiel

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.