Search
mercredi 24 avr 2019
  • :
  • :

Le Rotary offre 2 voiturettes au service pédiatrie du Centre Hospitalier de Saint-Dié-des-Vosges

image_pdfimage_print

Acquisition_Voiturettes_Service_Pédiatrie_CHSC (4)

C’est un beau cadeau que vient d’offrir le Rotary Club local et l’Inner Wheel Club des Vosges, un club service exclusivement féminin affilié au Rotary, au Centre Hospitalier de Saint-Dié-des-Vosges.

Car depuis environ 3 semaines, les jeunes patients du service pédiatrie de l’hôpital déodatien se rendent au bloc opératoire au volant de voiturettes, répliques d’une Ferrari LaFerrari et d’un SUV Volvo XC90. Financé grâce à une marche gourmande organisée en septembre dernier, l’achat de ces 2 voiturettes, pour un montant d’environ 750 euros, permet de réduire le stress lié à une opération, de mieux appréhender la rupture avec les parents durant l’hospitalisation, de contribuer à dédramatiser la situation pour l’enfant… et d’ainsi baisser l’automédication. Et pour aller plus loin, un parcours routier a été réalisé par le personnel du Centre Hospitalier, avec une bande blanche discontinue, un panneau de limitation à 30 km/h, un rond-point et même 2 places de parking devant la porte du bloc opératoire.

« Cela faisait longtemps que nous souhaitions faire l’acquisition de voiturettes comme celles-ci, qui apportent à la fois du confort, du réconfort et diminuent l’angoisse, en rendant ce moment moins traumatisant pour l’enfant » a souligné le Docteur Silvana Trevisan, médecin responsable du service pédiatrie déodatien, hier mercredi après-midi lors de l’inauguration symbolique des 2 voiturettes. Une inauguration pour laquelle étaient présents le directeur de l’établissement Pierre Tsuji, l’actuel président du Rotary Club local Philippe Mandray et Maë Lapotre, actuelle présidente de l’Inner Wheel des Vosges.

Dans la continuité de ce premier partenariat fructueux entre le Centre Hospitalier et le Rotary, un second projet est d’ores et déjà lancé puisqu’une réflexion est actuellement menée par le service pédiatrie, en lien avec le collège du Spitzemberg de Provenchères-et-Colroy, afin d’aménager une salle dédiée aux adolescents hospitalisés. « On étudie les besoins des adolescents pour identifier ce dont ils auraient besoin en matière de bien-être, car ce sera l’idée de cette future salle » précise à ce propos le Docteur Trevisan.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.