Search
mardi 18 juin 2019
  • :
  • :

La 10ème édition du défi « Au boulot j’y vais à vélo » est de retour  du 03 au 16 juin 2019 !

image_pdfimage_print

Photo groupe pour le défi

Qu’est-ce que le défi « Au boulot j’y vais à vélo » ? Cet évènement s’adresse aux employeurs volontaires qui proposent à leurs employés de faire pendant un, deux ou plusieurs jours, à compter du lundi 3 juin, leur trajet domicile-travail à vélo. Chacun participe autant qu’il le peut et le veut !

Le défi « Au boulot, j’y vais à vélo ! » est un évènement « clé en main » et gratuit, pour tout employeur de 3 salariés et plus ; A travers cette action, c’est encourager les salariés à aller au travail autrement que seuls en voiture, c’est favoriser à plus long terme, de nouvelles habitudes de mobilité économique et durable ;

De plus, cet évènement s’inscrit dans le cadre d’une contribution au programme RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) et au bien-être de ses salariés. Et c’est aussi la satisfaction, pour une Société et ses salariés, de faire une action solidaire simplement en pédalant !

Un défi solidaire car cette année, les kilomètres parcourus à vélo seront convertis en euros et reversés à l’association alsacienne THEO2 qui propose aux personnes en situation de handicap des sorties de pleine nature -en tandem-ski ou fauteuil tout terrain- https://www.facebook.com/THEO2-114732165304470/

Le défi se décline aussi pour les écoles et fonctionne sur le même principe.

En 2018, ce défi a comptabilisé un total de 230 000 km à vélo parcourus, par plus de 5000 participants (Alsace-Moselle-Vosges), également, ce sont 46 tonnes de gaz à effet de serre qui ont été évitées par rapport à des déplacements voiture ; et c’est une dotation de 5000 € en faveur de l’association Cyclo Club de Kingersheim pour la section handicap qui organise des sorties tandem avec ses membres malvoyants.

Cet événement vous est proposé par le Pôle d’Equilibre Territorial et Rural (PETR) du Pays de la Déodatie.

Alors pour vous inscrire, c’est facile : depuis le site defi-jyvais.fr ou auprès de

Cyril Tisserand au : 03.29.56.91.14 ou à l’adresse : aneyrat@deodatie.com

défi_vélo_cartepays 1pays 2




10 réactions sur “La 10ème édition du défi « Au boulot j’y vais à vélo » est de retour 

    1. ecologia

      Vous avez raison.
      Avec notamment la transformation urgente en voie verte de l’ex voie ferrée St Leonard / St Dié.
      Cela permettrait à tous les habitants de la vallée de la Meurthe qui le souhaitent d’utiliser la bicyclette pour relier St Dié en toute sécurité.
      C’est peut être plus urgent que de multiplier des investissements poudre aux yeux dans des parc de jeux et zones de loisirs dans St Dié.

      répondre
      1. ex nounou

        Ok pour une voie verte St Léonard-St Dié.
        Mais je ne dirais pas que les parc de jeux et zone de loisirs sont des investissements poudre aux yeux !!! Ces espaces de jeux manquaient énormément en centre-ville…
        Bravo pour l’opération « Au boulot, j’y vais à vélo » !

        répondre
  1. bernadette

    plus de pistes cyclables dans et en dehors de la ville et des rues en bon état dans Saint-Dié permettraient à plus de Déodatiens de se déplacer à vélo

    répondre
    1. l'ENGRENAGE

      Nous avons mis en place un formulaire de signalement voirie sur notre site dans la partie mobilité utilisez le. Celà permettra de faire remonter les information à la ville et à la communauté d’agglomération. La mobilité est aussi un des objectifs de l’association L’ENGRENAGE
      Cordialement

      répondre
  2. ecologia

    Dans une ville ou quasi rien n’est prévu pour la sécurité des cyclistes,il faudrait des parents totalement inconscients pour envoyer leurs gamins à l’école en vélo.

    répondre
    1. psyder

      Le pire c’est l’hiver, il fait nuit noir à 18h, les lampadaires ne s’allument qu’à 19h je suppose sous prétexte d’économies. Il n’y a pas que la ville, le comportement de pas mal de cyclistes est aussi à blamer, il est rare d’en croiser qui ont des phares ou des bandes réfléchissantes, quand ils ne traversent pas sur les passages piétons ou vous doublent par la droite au feu rouge… Ah, on peut aussi rajouter les gros utilitaires garés en centre ville (je pense à la rue dauphine), non loin des stops, qui font qu’on est obligé de s’engager à l’aveugle, car masquent toute visibilité des voitures qui viennent…

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.