Search
mardi 18 juin 2019
  • :
  • :

« Ça suffit », le lycée Georges-Baumont s’engage contre l’homophobie et la transphobie

image_pdfimage_print
Action_LGBT_Lycée_Georges-Baumont (4)

(Crédits photographiques lycée Georges-Baumont)

Vendredi dernier, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, le lycée Georges-Baumont a lancé l’opération « Ça suffit ». Une opération à l’initiative de Fanny Piotrowski et Emilie Koch, toutes 2 infirmières au sein de l’établissement, ainsi que les professeures-documentalistes Cécile Canin, Isabelle Martin et Charline Pochetat.

L’objectif étant de sensibiliser les élèves aux discriminations subies par la communauté LGBT – Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres – mais aussi de montrer aux élèves que la porte de l’infirmerie est toujours ouverte si ces derniers ont besoin de quelque conseil.

Ce même vendredi, lors de la pause méridienne, entre midi et 13h30, diverses animations étaient ainsi proposées aux lycéens dans le cadre de cette action : un petit goûter avec notamment un sirop aux couleurs du rainbow flag, qui fut l’occasion pour les adolescents et personnels de l’établissement d’échanger avec les infirmières et professeures-documentalistes; une exposition avec l’historique des droits LGBT et diverses informations comme les films et séries en rapport; une table thématique avec une sélection de romans, mangas et documentaires; un arc-en-ciel composé de petits mots et dessins réalisés par les élèves, afin de lutter contre l’homophobie et la transphobie.

Le tout en sachant que les lycéens et personnels de l’établissement étaient invités à porter un vêtement de l’une des couleurs du drapeau LGBT, et le tout en sachant que l’exposition et la table thématique sont exposées toute cette semaine au CDI.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.