Search
vendredi 23 oct 2020
  • :
  • :

L’éthylotest anti-démarrage sera effectif dans les Vosges dès le mois de juin

image_pdfimage_print
Ethylotest_Anti-Démarrage

(Crédit photographique ©Côté Quimper)

La Préfecture des Vosges vient de l’annoncer. La mise en place de l’éthylotest anti-démarrage, qui se présente comme une alternative à la suspension de permis, devrait être effective dès le mois de juin.

Une mesure présentée le 25 avril dernier, lors du Comité de Pilotage du Plan Départemntal d’actions de Sécurité Routière – PDASR – 2019, dans le cadre de laquelle le préfet du département a la possibilité de proposer à un conducteur présentant une alcoolémie supérieure à 0,8 g/L et inférieure à 1,8 g/L d’installer cet appareil pour une durée pouvant aller jusqu’à 6 mois.

L’éthylotest anti-démarrage ne s’appliquera cependant pas pour les conducteurs qui :

  • seraient contrôlés avec un taux supérieur à 1,8g/L de sang (0,9mg/L d’air expiré);
  • refuseraient l’installation du dispositif;
  • seraient l’auteur d’un accident corporel;
  • cumuleraient au moment du contrôle, en plus d’une alcoolémie supérieure à celle autorisée par la législation, une autre infraction au code de la route (vitesse, usage de stupéfiants, téléphone…);
  • détiendraient moins de 7 points sur leur permis de conduire;
  • seraient en état de récidive ou de réitération (conducteurs qui auraient eu une suspension de permis de conduire depuis moins de 5 ans ou ayant fait l’objet de contrôles positifs à l’alcool ou aux stupéfiants au cours des cinq dernières années);
  • seraient détenteur d’un permis de conduire étranger;
  • ne seraient pas en mesure, lors du contrôle, de présenter leur permis de conduire.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.