Search
jeudi 22 oct 2020
  • :
  • :

Monter et descendre du car scolaire en toute sécurité avec l’ADATEEP

image_pdfimage_print

Monter_Descendre_Bus_Collège_Souhait (2)

L’Association Départementale pour les Transports Educatifs de l’Enseignement Public – ADATEEP – a mené ce jeudi matin au collège Souhait une action de sensibilisation qui s’est déroulée en 2 temps, sous l’égide du Conseil Régional du Grand Est.

Une action que se sont chargés d’animer Jean-Marie Philippe, en sa qualité de correspondant départemental de l’association, pour la partie extérieure et Michel Normand puis pour le volet théorique, à l’intérieur de l’établissement. Dans les 2 cas, il s’agissait de montrer de manière pédagogique les comportements à adopter dans les transports, notamment scolaires, ainsi que les risques routiers.

« Devant et derrière le véhicule, il y a ce que l’on appelle un angle mort. Le conducteur ne peut pas vous voir. Vous devez éviter ces endroits. Faites également très attention aux porte-à-faux. Ceux des cars, à l’avant et à l’arrière, sont les plus importants pour les véhicules lourds. Si vous êtes trop proches, le véhicule risque de vous faucher » insiste Jean-Michel Philippe, face au élèves des classes de 6ème du collège déodatien. Ces derniers sont ensuite montés dans un car de transport scolaire.

« On monte à bord dans le calme, on prend son sac à la main afin d’éviter tout déséquilibre, en évitant aussi d’en mettre un coup au conducteur. Une fois assis, on place son sac sous le siège et surtout, on s’attache correctement. Si l’on respectait l’obligation du port de la ceinture de sécurité et que l’on sécuriserait les passages à niveau, il n’y aurait plus d’accidents mortels » souligne Jean-Michel Philippe, avant de passer en revue les différents équipements de secours du car : trappe de toit, marteaux brise-vitre, porte de secours, extincteurs, trousses de secours, éthylotest, pictogramme lumineux, coupe-circuit et autre coupe-ceinture…

Et d’évoquer enfin les 5 situations d’évacuation d’urgence d’un car. Respectivement l’incendie, l’immobilisation sous un tunnel ou sur un passage à niveau, sur la bande d’arrêt d’urgence, ou si le véhicule se couche. « Par ailleurs, il faut savoir que les transports scolaires fonctionnent toujours au gasoil. Contrairement à l’essence, c’est un carburant qui n’explose pas en cas d’incendie. » Son intervention s’est conclue par un exercice d’évacuation grandeur nature… en 30 secondes top chrono !

J.J.

Monter_Descendre_Bus_Collège_Souhait (1)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.