Search
jeudi 29 oct 2020
  • :
  • :

Vosges – Maladies véhiculées par les tiques : des formations pour les acteurs sportifs et éducatifs

image_pdfimage_print

tique

Dans une région exposée de manière croissante aux morsures de tiques et aux maladies véhiculées par ces acariens, notamment la borréliose de Lyme, les sportifs pratiquant des activités de pleine nature et les publics fréquentant les accueils collectifs éducatifs de mineurs (ACEM) constituent des « cibles » privilégiées.

Le programme CiTIQUE leur permet désormais de devenir des acteurs de la prévention, en signalant et en collectant les tiques afn de mieux connaître ces acariens ectoparasites et d’améliorer la prévention. Dans ce contexte, la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS) Grand Est déploie sur l’ensemble du territoire un important programme de formation à destination des acteurs du mouvement sportif et des Accueils Collectifs Educatifs de Mineurs (ACEM).

Objectifs :

– apporter ou consolider la connaissance de l’écologie des tiques et adopter les mesures pour prévenir le risque de piqûre ;

– faire connaître en détail le programme CiTIQUE, étendre et consolider le réseau d’acteurs mobilisés ;

– faire un état des lieux et engager une réfexion autour de la réglementation actuelle concernant les tiques, le risque de piqûre et la prévention dans les domaines d’actions de la DRDJSCS (jeunesse, sport, accueils de mineurs, scoutisme, etc.).

Les formations sont gratuites et animées par les intervenants du programme CiTIQUE :

– Jonas DURAND, ingénieur projet CiTIQUE

– Institut national de la recherche agronomique

– Irène CARRAVIERI, animatrice du réseau CiTIQUE

– Institut national de la recherche agronomique

– Julien MARCHAND, chargé de mission

– Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement de Champenoux




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.