Search
samedi 24 oct 2020
  • :
  • :

Vosges – Le sport comme levier d’insertion

image_pdfimage_print
JEUDI2_1

(Crédits photographiques Conseil Départemental des Vosges)

Les acteurs locaux des champs sociaux et sportifs se sont réunis ce jeudi 2 mai pour les « Jeudis de l’éducation et de l’insertion par le sport ». Pendant une journée, ils ont échangé sur l’importance du sport et de la culture pour lutter contre l’exclusion sociale.

Stéphane Viry, député de la 1ère circonscription a ouvert le bal ce jeudi au palais de Congrès d’Epinal. Il a rappelé que la lutte contre l’exclusion était une responsabilité départementale et une ambition nationale. Le projet de loi « Sport et société » annoncé par le gouvernement ne sera efficace, selon le député vosgien qui entend bien prendre part aux discussions, que s’il s’appuie sur les actions déjà menées dans les territoires à l’image de ce qui est fait dans les Vosges. Jean-François Moinaux, président du Comité Départemental Olympique et Sportif (COS) a pris ensuite la parole pour rappeler que le COS est un acteur essentiel du sport vosgien. Alain Roussel, vice-président du Département, délégué à l’insertion, a dans son discours insisté sur le fait qu’il est impensable de « laisser 20 000 personnes [bénéficiaires du RSA] au bord de la route ». Pour terminer l’ouverture officielle de cette journée, Julien Le Goff, Sous-Préfet et Secrétaire Général de la Préfecture des Vosges, a rappelé l’importance de lutter contre l’exclusion partout. Que ce soit dans les quartiers ou dans les milieux ruraux.

Tous concernés

Quatre intervenants ont ensuite pris la parole pour raconter leurs actions afin de lutter contre l’exclusion. Une association strasbourgeoise propose aux enfants de pratiquer une activité sportive gratuitement après l’école. Un club de football vosgien aide les bénéficiaires du RSA à se réinsérer grâce aux entraînements. D’autres proposent des activités aux femmes et aux enfants qui ont subi des violences physiques, pour se réapproprier leur corps. Une structure spinalienne suit l’évolution des enfants et des adolescents. Ils sont suivis par des coach sociaux pendant 8 mois. Toutes ces actions permettent aux personnes exclues sur le territoire de retrouver confiance en elles. Cette réinsertion permet de retrouver un emploi stable. Trois bénéficiaires ont expliqué que ces actions leur font du bien et leur permettent de rencontrer du monde.

Une responsabilité départementale

Pour le Département, l’insertion est plus facile grâce au sport ou à la culture. C’est pourquoi il finance les différents acteurs locaux qui lutte contre l’exclusion sociale sur le territoire. Pour Alain Roussel, Vice-Président du Conseil Départemental, délégué à l’Insertion, les aides ne permettent pas aux bénéficiaires du RSA de vivre comme il le devrait. L’année dernière, le Département a signé une convention avec trois structures vosgiennes afin de donner une meilleure visibilité aux associations qui s’engagent dans cette lutte. Le sport permet aux personnes exclues de franchir plusieurs étapes jusqu’à la réinsertion.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.