Search
mardi 22 sept 2020
  • :
  • :

Déploiement de la télémédecine dans les EHPAD de la Communauté d’Etablissements de la Déodatie

image_pdfimage_print

La télémédecine a été récemment déployée dans les 5 EHPAD de la Communauté d’Etablissements de la Déodatie. Cela concerne respectivement les EHPAD de Foucharupt, Fraize, Raon l’Etape, Senones et Gérardmer. Ce qui représente 636 lits au total.

Un déploiement effectif depuis mai dernier, mois où eurent lieu les premières téléconsultations, et qui représente un investissement d’environ 120 000 euros. Une somme financée à hauteur de 90 000 euros par l’Agence Régionale de Santé – ARS – Grand Est et à hauteur de 15 000 euros par le Conseil Départemental des Vosges. La télémédecine étant l’une des composantes du Plan Santé Vosges, porté par le président du Département François Vannson. Quant au déploiement à proprement parler, il a été mené en étroite collaboration avec le Groupement d’Intérêt Public – GIP – Pulsy.

Concrètement, la télémédecine est une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication, qui met en rapport, entre eux ou avec un patient, un ou plusieurs professionnels de santé. Cette évolution de la médecine permet notamment d’établir un diagnostic; d’assurer, pour un patient à risque, un suivi à visée préventive ou un suivi post-thérapeutique; de requérir un avis spécialisé; de préparer une décision thérapeutique; de prescrire des produits de santé, de prescrire ou de réaliser des prestations ou des actes; d’effectuer une surveillance de l’état de santé des patients… le tout sans que le – ou les – professionnel(s) de santé et le patient n’aient à se déplacer.

En pratique, une téléconsultation se déroule de la manière suivante : un poste d’expertise permet aux médecins hospitaliers de communiquer avec les résidents des EHPAD et d’effectuer des analyses, qui pourront donner lieu à prescriptions. Des premiers avis adaptés en gériatrie, chirurgie, cardiologie et dermatologie pourront ainsi être émis à distance. Du côté des EHPAD, un un chariot de télémédecine mobile équipé d’une webcam permettra au médecin de visionner le résident en direct. Ce dernier est toujours accompagné lors de la consultation, du médecin coordonnateur ou d’une infirmière. Bien entendu, le consentement du résident ou de son tuteur légal est requis.

Pour la Communauté d’Etablissements de la Déodatie, comme pour l’ARS Grand Est, réaliser des téléconsultations présente de nombreux avantages : faire bénéficier aux patients d’un avis gériatrique rapide; éviter le transport et la multiplication des déplacements de résidents âgés et fragiles, souvent polypathologiques; favoriser un accès rapide aux soins pour cette population de patients institutionnalisés et ainsi, améliorer leur prise en charge thérapeutique globale; rationaliser les coûts en évitant des hospitalisations et des frais de déplacement; réduire les délais en cas de décisions d’hospitalisation; sécuriser les résidents, leur famille et le personnel soignant, en donnant accès à des avis de spécialistes complémentaires.

Et comme l’a souligné ce jeudi après-midi Sophie Voirin, directrice générale déléguée de la Communauté d’Etablissements de la Déodatie, « la télémédecine n’a pas pour objectif de remplacer les actes médicaux en présentiel, mais elle leur est complémentaire. Elle ne se substitue pas aux pratiques médicales habituelles, mais constitue une réponse aux défis auxquels est confrontée l’offre de soins aujourd’hui. La télémédecine doit reposer sur un projet médical répondant à des priorités ainsi qu’aux besoins de la population d’un territoire et des professionnel. C’est en ce sens qu’elle s’intègre au sein d’un parcours de soins. »

A l’échelle des Vosges, la télémédecine sera prochainement déployée dans 21 des 56 EHPAD que compte le département. Soit environ un tiers des établissements vosgiens.

J.J.




2 réactions sur “Déploiement de la télémédecine dans les EHPAD de la Communauté d’Etablissements de la Déodatie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.