Search
samedi 24 oct 2020
  • :
  • :

Le Jardin des Elues de la Libération a été inauguré à l’Orme

image_pdfimage_print
Inauguration_Jardin_Elues_Libération (3)

(Crédits photographiques Marc Fourniquet)

Un nouveau jardin a été inauguré hier dimanche à Saint-Dié-des-Vosges, moins d’un mois après le Jardin Camille-Sée du quartier Kellermann (lire notre précédent article). Il s’agit du Jardin des Elues de la Liberté, situé à l’Orme du côté de la rue des Alliés à proximité de l’aire de jeu.

Comme l’a précisé le maire David Valence au moment de couper le ruban inaugural, le parc a été baptisé ainsi sur proposition de la commission d’odonymie, en hommage aux 3 conseillères municipales déodatiennes élues en 1945, qui furent les premières femmes à siéger au Conseil Municipal de Saint-Dié. Il s’agit nommément de Jeanne Jacquot (1897 – 1997), Jeanne Saltzmann (1895 – 1962) et Madeleine Blech (1898 – 1990).

Aménagé sur un emplacement boisé, le Jardin des Elues de la Libération a été conçu par 2 cabinets paysagistes, originaires d’Etival-Clairefontaine et d’Epinal. Le parc dispose de 4 entrées (impasse des Cyprès, rue Rovel, résidence du Parc et rue des Alliés, son axe principal étant accessible aux personnes à mobilité réduite via une rampe en béton. En se baladant dans ses allées, les promeneurs pourront notamment s’asseoir sur des banquettes sur mesure en bois, garer leurs vélos sur les arceaux prévus à cet effet, partager un repas sur l’une des 3 tables de pique-nique de l’espace dit « de convivialité », profiter d’un espace détente et découvrir les 16 arbres fruitiers, la prairie fleurie et la haie de petits fruitiers du verger, qui a été planté par les Croqueurs de Pommes. Le tout sans oublier les corbeilles de propreté et les barrières et bornes en bois protégeant l’accès aux véhicules.

Débutés en septembre 2018, avec le souci de protéger et conserver les végétaux déjà présents, les travaux de réalisation de ce parc verdoyant représentent un coût total de 311 611 euros TTC. Une somme qui se décompose de la manière suivante : 37 836 euros pour des travaux de réseaux et d’aménagement des rues Roval, côte Calot, le début de la rue des Alliés ainsi que la réaménagement du parking au sud du parc; 21 774 euros pour l’ensemble du mobilier mis en place, fabriqué par le Pays de la Déodatie; 252 000 euros pour le chantier d’aménagement du parc à proprement parler, une opération subventionnée par l’Etat à hauteur de 80% au titre de la dotation Politique de la Ville.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.