Search
samedi 24 août 2019
  • :
  • :

Le monde sans couleur vu par des élèves du DAIP du lycée Jean-Baptiste Jacques-Augustin.

image_pdfimage_print

Pièce_Théâtre_DAIP_Lycée_JBJ (2)

5 des 24 élèves du DAIP – Dispositif d’Aide à l’Insertion Professionnelle – du lycée Jean-Baptiste Jacques-Augustin ont présenté ce mardi matin une mini pièce de théâtre de leur propre création dans les locaux de l’association ACTE, situés à l’Espace Gérard-Philipe du quartier Kellermann.

Pour celles et ceux qui ne connaitraient pas ce dispositif de l’Education Nationale, le DAIP s’adresse à des jeunes de 16 à 25 ans ayant quitté le système scolaire depuis moins d’un an. Son objectif est d’accompagner ces jeunes dans l’élaboration de leur projet scolaire ou professionnel, de les aider à la (re)préparation d’un examen… Pour ce faire, le DAIP met en place des parcours individualisés, avec des cours et des immersions en établissement scolaire ou en entreprise. Au lycée Jean-Baptiste Jacques-Augustin, le DAIP est coordonnée par Stéphanie Gasperment, qui a assisté à la représentation théâtrale de ses élèves aux côtés notamment de la proviseure Pascale Lemaitre.

Intitulée « Un monde sans couleur » et s’inscrivant dans le cadre du module « Création et expression autour des Arts de la scène, cette courte pièce de théâtre d’une vingtaine de minutes s’est construite depuis le mois de novembre dernier, à raison d’1h30 par semaine et sous l’égide de Nicolas Diss, comédien, animateur et coordinateur de l’association ACTE. Le synopsis est le suivant : le personnage principal de la pièce rêve (ce que les spectateurs découvrent à la toute fin) d’un monde dénué de toute couleur… un monde triste et terne.

Ce personnage principal est joué par Maxime, jeune homme de 16 ans qui, grâce au suivi du DAIP, est accepté chez les Compagnons du Devoir en spécialité plomberie et partira prochainement en apprentissage. Seul protagoniste féminin de la pièce, Solène, 18 ans et en situation de décrochage scolaire, a repris confiance en elle même après avoir rejoint le dispositif. Elle espère désormais intégrer une Première STMG au lycée Jules-Ferry.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.