Search
samedi 19 oct 2019
  • :
  • :

Le préfet Rollon Mouchel-Blaisot, directeur national du programme Action Coeur de Ville, en visite à Saint-Dié-des-Vosges

image_pdfimage_print

Action_Coeur_de_Ville_Visite_Rollon_Mouchel-Blaisot (7)

La ville de Saint-Dié-des-Vosges est l’une des 222 villes moyennes françaises, et l’une parmi 24 dans le Grand Est, à bénéficier du programme « Action Coeur de Ville ». Un programme national lancé le 15 décembre 2017 par Jacques Mézard, alors ministre de la Cohésion des Territoires, qui vise à redynamiser les centres-villes des communes concernées pour ainsi renforcer leur attractivité.

En chiffres, ce sont plus de 5 milliards qui seront alloués au programme Action Coeur de Ville sur une période de 5 années. Dès l’annonce de ce plan, la Ville de Saint-Dié-des-Vosges s’est penché sur cette démarche, signant une convention cadre le 13 juillet 2018 (lire notre précédent article).

Cette convention définit les 5 grands axes thématiques sur lesquels s’appuie le Plan Action Coeur de Ville à Saint-Dié-des-Vosges. A savoir « De la réhabilitation à la restructuration : vers une offre attractive de l’habitat en centre-ville »; « Favoriser un développement économique et commercial équilibré »; « Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions »; « Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine »; « Fournir l’accès aux équipements, services publics, à l’offre culturelle et de loisirs ».

Concrètement, et toujours dans le cadre de cette démarche, la Ville a fait l’acquisition de l’immeuble faisant l’angle de la rue Thiers et la rue Stanislas, où un appartement témoin de ce qui peut être fait en matière de rénovation de logement ainsi qu’un espace de co-working seront prochainement aménagés.

Ce jeudi matin, soit près d’un an après la signature de cette convention cadre, le préfet Rollon Mouchel-Blaisot, directeur national du programme Action Coeur de Ville, s’est rendu à Saint-Dié-des-Vosges. Accueilli sur place par le maire David Valence, et en présence de la sous-préfète de l’arrondissement déodatien Sylvie-Siffermann et du préfet des Vosges Pierre Ory, cette visite matinale – et caniculaire – en terres déodatiennes fut l’occasion pour le premier magistrat de présenter le chantier de « La Boussole », mais aussi le récent skate-park, le Jardin Simone-Veil, le Pôle VirtuReal, le futur pôle d’échanges multimodal… l’occasion également de traverser la rue Thiers et d’évoquer le classement de l’hyper-centre en « Patrimoine XXe siècle », de même que l’inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO de l’usine Claude&Duval, conçue par le célèbre architecte suisse Le Corbusier.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.