Search
dimanche 25 oct 2020
  • :
  • :

Vosges – Meurtre de Châtel : une partie du corps retrouvée dans une friche industrielle L'homme a avoué le meurtre

image_pdfimage_print

P1520303

Après de nombreux rebondissements ce week-end à Châtel-sur-Moselle dans l’affaire de la disparition d’un homme d’une trentaine d’années, un homme originaire de Nomexy a avoué le meurtre aux gendarmes. Une partie du corps d’Alexis a été retrouvée dans une friche industrielle à Nomexy.

Ce week-end, un trentenaire originaire de Nomexy a été placé en garde à vue. Le procureur de la République d’Epinal, Nicolas Heitz, a tenu une conférence de presse, ce lundi. L’homme de 37 ans a avoué le meurtre d’Alexis. L’auteur des faits a démembré la victime. Une partie du corps a déjà été retrouvée dans une friche industrielle à Nomexy. Les recherches se poursuivent.

Des fouilles dans des jardins de Châtel-sur-Moselle

Vendredi, des fouilles avaient été entreprises dans des jardins de Châtel-sur-Moselle, à la suite de la disparition du jeune homme, âgé d’une trentaine d’années.

« Dans la nuit de vendredi à samedi un individu de 37 ans contactait la gendarmerie en indiquant qu’il était à l’origine du meurtre et du démembrement de son cadavre. cette personne a été interpellée et placée en garde à vue. il reconnaît avoir tué la victime à l’aide d’un couteau au sein de son domicile à Nomexy. » explique le procureur de la République. Ce meurtre a eu lieu lundi 10 juin 2019. « Il est impossible pour l’instant d’en connaître le mobile exact » poursuit-il.

Il démembre la victime et tente de brûler le corps

L’homme a ensuite tenté de faire disparaître le corps en procédant  à son démembrement. Il a transporté le corps sur un terrain à Châtel-sur-Moselle et a reconnu avoir tenté de brûler le corps. Une partie du corps de la victime a été découvert à Nomexy dans une usine désaffectée.

Il encourt 30 ans de prison

L’homme originaire de Nomexy a avoué le meurtre. Il encourt la peine de 30 ans de prison pour meurtre et atteinte à l’intégrité du cadavre. L’homme a été placé en détention provisoire. L’enquête se poursuit.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.