Search
mardi 12 nov 2019
  • :
  • :

Le 30ème Festival International de Géographie se dévoile

image_pdfimage_print

Conférence_Eté_30ème_FIG

Le Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges fera sa 30ème édition les vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 octobre prochains, autour du thème des migrations et avec comme région invitée les Caraïbes. Un épisode 2019 du festival qui s’est dévoilé dans ses grandes lignes ce lundi en fin de journée, au musée Pierre-Noël, et qui s’annonce pour le moins prometteur.

Une 30ème édition riche en nouveautés

Comme l’a présenté la directrice du festival Victoria Kapps, le prochain Festival International de Géographie apportera son lot de nouveautés. L’une des nouveautés les plus notables est la part plus importante donnée au salon de la géomatique, qui devient le salon géo-numérique. Concrètement, ce salon, qui ira s’installer au premier étage de l’Espace François-Mitterrand, sera une vitrine des nouveaux outils de la Géographie.

La question qui découle naturellement de ce changement de lieu est la suivante : « Que devient le salon de la gastronomie ? » Ce dernier sera désormais situé sur la place du Marché, aux côtés du parcours du goût et du chapiteau des démonstrations culinaires. Quant au salon du livre, il restera sous son grand chapiteau au parc Jean-Mansuy mais changera lui aussi de nom, pour devenir l’espace livre Amerigo-Vespucci.

Toujours au titre des nouveautés, l’affiche du festival a été réalisée non pas par le service Communication de la Ville, mais par une agence de communication strasbourgeoise, et représente un homme porté dans les airs par 6 oies en migration. « Le thème étant assez fort cette année, nous avons donc opté pour un visuel assez poétique » précise Victoria Kapps, tout en annonçant qu’un nouveau chapiteau fera son apparition au parc Jean-Mansuy. Un chapiteau où le public pourra assister à des animations musicales aux accents des Caraïbes, entre salsa et reggae.

Une thématique au coeur de l’actualité internationale

Le thème retenu pour le 30ème FIG est celui des migrations, un sujet au coeur de l’actualité internationale. « Nous tenons là un festival ancré dans la situation d’aujourd’hui. Car il ne s’agira pas d’évoquer le tourisme, mais les migrations liées aux guerres et aux persécutions. Une cartographie des routes de migration sera par exemple présentée. Et bien entendu, la situation des Caraïbes sera évoquée » souligne le géographe et président de l’ADFIG Gilles Fumey. Des propos corroborés par le maire David Valence, qui a pour sa part insisté sur le fait que « ce 30ème festival s’affirme dans sa conscience et son ambition. Au fil des 6 éditions organisées par cette équipe municipale depuis 2014, nous avons fait évoluer le festival petit à petit. On retiendra tout particulièrement la création du FIG Junior et du prix de la BD géographique. Nous allons continuer dans ce droit fil qui est de créer une grande université populaire, et ce tout en continuant de transformer le festival. Ce qui implique, entre autres, de donner une part plus importante au numérique. »

Coup de projecteur sur les personnalités du festival

Après Laure Adler en 2018, c’est à nouveau une femme qui assurera la présidence du FIG cette année, en la personne de Mercedes Erra. Arrivée en France à l’âge de 6 ans sans parler un mot de français, elle préside aujourd’hui BETC Euro RSCQ, soit la plus grande agence de publicité de l’hexagone. Egalement présidente exécutive du groupe Havas Worldwide, elle préside en parallèle et depuis plusieurs années le conseil d’administration du Musée National de l’Histoire de l’Immigration.

Grand reporter pour le journal Le Monde et auteure confirmée, Raphaelle Bacqué sera quant à elle le grand témoin du festival, tandis que Patrick Chamoiseau, auteur notamment lauréat du prix Goncourt en 1992 pour Texaco, occupera le siège de président du salon du livre. Successeur de Philippe Subra, Olivier Clochard, géographe et chargé de recherche au CNRS, est le directeur scientifique du 30ème FIG.

D’autres personnalités seront présentes lors du festival, parmi lesquelles le champion du monde de football et aujourd’hui militant contre le racisme et les discriminations Lilian Thuram, qui donnera un grand entretien; l’écrivain spinalien et lauréat du prix Goncourt 2018 Nicolas Mathieu; le scientifique, médecin généticien et essayiste Axel Kahn; l’écrivain Aurélien Bellaner; le maître de conférences à Sciences-Po Paris Frédéric Encel; le journaliste et écrivain Eric Fottorino ainsi que l’homme politique, chercheur, écrivain et diplomate Azouz Begag, 2 figures familières du FIG.

Le 30ème Festival International de Géographie en chiffres

En quelques chiffres, le 30ème FIG ce sera 3 jours sur 25 sites déodatiens et 12 sites extérieurs; 50 000 festivaliers attendus; 300 intervenants; 180 interventions, conférences et tables rondes; 12 cafés-géo; 115 auteurs et 60 éditeurs nationaux; 130 bénévoles et tous les services municipaux mobilisés; 50 heures de projection de cinéma; 3 salons, avec respectivement les salons du géo-numérique, du livre et de la gastronomie; un FIG Junior pour les 3 à 12 ans; 5 prix littéraires et scientifiques; 10 expositions; de nombreux spectacles, animations et concerts… et une gratuité complète du festival. Et en attendant le début du mois d’octobre, rendez-vous sur www.fig.saint-die-des-vosges.fr

J.J.

Affiche_30ème_FIG

L’affiche du 30ème FIG a été réalisée par une agence de communication strasbourgeoise.




Une réaction sur “Le 30ème Festival International de Géographie se dévoile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.