Search
mercredi 23 oct 2019
  • :
  • :

Demain vendredi, Daniel Roth donnera un concert d’orgue au sein de la cathédrale déodatienne

image_pdfimage_print
Daniel Roth photo presse 1 © Joe Vitacco

(Crédit photographique Joe Vitacco)

A l’occasion des 10 ans de la mise en service de l’orgue de la cathédrale, Daniel Roth donnera un concert d’orgue au sein de l’édifice religieux déodatien demain vendredi 12 juillet, à partir de 20h30. Intitulé « Lumière dans les ténèbres », ce concert est organisé par l’association Orchestre+ en partenariat avec la Ville de Saint-Dié-des-Vosges et le Diocèse de Saint-Dié. Tarifs de 15 euros (adulte) – 7 euros (moins de 18 ans) –  38 euros (forfait famille).

L’orgue de la cathédrale Saint-Dié

« Dans la nuit du 16 au 17 novembre 1944, les Allemands qui incendiaient la ville dynamitent la cathédrale, et les orgues rendaient leur dernier souffle. Plus de 64 ans après, l’installation d’un nouvel instrument marque l’aboutissement d’un fructueux effort de reconstruction. Après 30 ans de travaux, le bâtiment lui-même était achevé pour le 29 septembre 1974, où Mgr Jean Vilnet célébrait la fête de la Dédicace. »

Ainsi s’exprimait, en juin 2009, Mgr Jean-Paul Mathieu, alors évêque de Saint-Dié. 2009 marque donc officiellement l’entrée en fonction du 5e orgue de la cathédrale, commandé par l’Etat (propriétaire de l’édifice) et construit par l’atelier de facture d’orgues Pascal Quoirin dans le Vaucluse. Cet instrument de conception classique polyvalente, contenu dans un buffet d’inspiration moderne, prend la suite du 1er orgue (1488-1554), du 2e orgue (1571-1686), du 3e orgue (1686-1796) issu de la restauration par Jean Humbert, du 4e orgue (1803-1944) lequel était antérieurement l’orgue de l’abbaye de Moyenmoutier.

A l’occasion de la cérémonie du 28 juin 2009, l’organiste Jean Pierre Lecaudey était aux claviers de l’instrument. Il interpréta des oeuvres de Grigny, Mendelssohn, Bach, Duruflé, Alain et Maessiaen, ainsi que « Le Dit des Anges », création mondiale de Pierre Thilloy, oeuvre commandée pour cette circonstance par le Ministère de la Culture.

Orgue Quoirin de la cathédrale Saint-Dié : www.atelier-quoirin.com/St_Die.php

Programme du concert

Daniel Roth interprétera des oeuvres de Boëly, Bach, Vierne et Franck, auxquelles il adjoindra des improvisations.

A propos de Daniel Roth

C’est par admiration pour Albert Schweitzer, le célèbre médecin, théologien et organiste alsacien, que Daniel Roth, né en 1942, commence l’étude de l’orgue à côté du piano et de l’écriture au Conservatoire de Mulhouse, sa ville natale.

Au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il obtient cinq Premiers Prix dans les classes de Maurice Duruflé, Harmonie, de Marcel Bitsch, Contrepoint et Fugue, d’Henriette Puig-Roget, Accompagnement au Piano, de Rolande Falcinelli Orgue et Improvisation à l’unanimité, premier nommé. Il étudie ensuite l’interprétation de la musique ancienne et se prépare aux concours internationaux avec Marie-Claire Alain. Il est lauréat de plusieurs concours : Arnhem, Munich, Aosta, Prix de haute exécution et d’improvisation des Amis de l’Orgue – Paris et Premier Grand Prix de Chartres en 1971, Interprétation et Improvisation.

En 1963, il devient suppléant de Rolande Falcinelli au Grand-Orgue de la Basilique du Sacré-Coeur de Paris. Titulaire en 1973, il reste à ce poste jusqu’à ce qu’il soit nommé à Saint-Sulpice où, en 1985, il succède à Charles-Marie Widor, Marcel Dupré, Jean-Jacques Grunenwald. Il est membre de la Commission des orgues historiques au Ministère de la Culture.

Après avoir enseigné l’orgue à Marseille puis à l’Université Catholique de Washington D.C., à Strasbourg, à Sarrebruck (Saarbrücken), il succède à Helmut Walcha et à Edgar Krapp à la Musikhochschule de Francfort-sur-le Main en 1995. Il poursuit une carrière Internationale : récitals, concerts en soliste avec de grands orchestres, cours, conférences, enregistrements de radio et de télévision, jurys de concours.

En 2005, il a inauguré le nouvel orgue Karl Schuke (Berlin) de la salle de concerts « Grande Duchesse Joséphine- Charlotte » de Luxembourg pour la construction duquel il a été conseiller artistique. Son importante discographie comporte des oeuvres du XVIIe siècle à nos jours. Plusieurs de ses enregistrements ont obtenu des récompenses de la Critique : « Diapasons d’Or », « Choc de la Musique »…

Daniel Roth est également compositeur. Il a écrit des oeuvres pour orgue solo, orgue et flûte, pour choeur a cappella, choeur et orgue, solistes choeur et orgue. Schott a publié son oeuvre pour orchestre « Licht im Dunkel » donnée en première audition au mois de mai 2005 en Allemagne et en France en avril 2006. Plusieurs oeuvres ont été enregistrées sur CD et vidéo-cassettes. Pour l’office oecuménique en souvenir de la réunification de l’Allemagne, le 3 octobre 2017 dans la cathédrale de Mayence (Mainz), il a eu la commande de deux oeuvres pour choeur, orchestre et orgue.

Le 21 janvier 1999, en l’église de la Madeleine à Paris, un concert a été entièrement consacré à ses oeuvres, et, en novembre 1999, l’Académie des Beaux-Arts de l’Institut de France lui a décerné le Prix Florent Schmitt de composition. Daniel Roth est Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier des Arts et Lettres et « Honorary Fellow of the Royal College of Organists » de Londres. Il a reçu le Prix de la Musique Sacrée Européenne 2006 du Festival de Schwäbisch Gmünd (Allemagne). Prix « International performer of the year 2015 » de New York City Chapter of the American Guild of organists.

Plus d’informations sur Daniel Roth : www.danielroth.fr




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.