Search
jeudi 12 déc 2019
  • :
  • :

L’état des lieux, une étape de la location d’un logement à ne pas négliger

image_pdfimage_print

Etat_des_Lieux_Fictif_Vosgelis_CLLAJ (2)

Depuis maintenant 3 ans, Vosgelis et le CLLAJ – Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes – proposent des états des lieux fictifs à des primo-accédants, dont le dernier en date s’est tenu pas plus tard que ce mardi après-midi, dans l’un des appartements du quartier Kellermann. L’objectif de cette démarche, qui s’inscrit dans le cadre du projet « Logement, en avant l’autonomie », étant de leur faire éviter les pièges couramment rencontrés à ce moment-là.

L’occasion pour Julien Andreoletti et Pauline Bataille, respectivement directeur adjoint de l’agence déodatienne de Vosgelis et chargée de clientèle, de rappeler aux 5 personnes accompagnées par le CLLAJ présentes que l’état des lieux est une étape de la location d’un logement à ne surtout pas négliger. Car une fois le bail signé, il est trop tard pour signaler un évier fissuré ou des accrocs dans le revêtement de sol.

« Tout ce qui n’est pas noté dans l’état des lieux d’entrée sera pour vous lors de l’état des lieux de sortie. Il ne faut donc pas être timide sur le signalement, ne pas hésiter à être très curieux et à bien tout vérifier, comme le bon fonctionnement des volets et des différentes prises électriques. Pour cela, il suffit d’emporter une veilleuse le jour de l’état des lieux pour vérifier les prises » souligne Julien Andreoletti, tout en ajoutant que « lors de la sortie, le logement doit être rendu au minium dans le même état qu’il l’était lors de l’entrée. »

L’occasion de rappeler également hier après-midi qu’il n’y a aucun intérêt à s’improviser bricoleur pour un locataire, hormis si ce dernier souhaite perdre de l’argent en effectuant des travaux hasardeux… qui devront de toute manière être « récupérés » par la suite – et à ses frais – par un ou des professionnel(s). « Contactez votre propriétaire avant toute éventuelle rénovation ou réparation » a insisté Julien Andreoletti en guise de conclusion.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.