Search
lundi 26 août 2019
  • :
  • :

Maxence Piquet expose sur ses terres natales

image_pdfimage_print
Exposition_Maxence_Piquet (3)

(Crédits photographiques Maxence Piquet)

Maxence Piquet est un nom qui, en Déodatie, devrait être familier des amateurs de peinture, puisque le Forfelet a déjà exposé à plusieurs reprises lors du salon du Groupe Artistique Vosgien – GAV – et lors du festival Déod’Art. Ses oeuvres mystérieuses, géométriques et hautes en couleurs se sont également installées sur les murs du prestigieux restaurant étoilé « Les Ducs de Lorraine » d’Epinal ou en Suisse, au Centre Européen des Recherches Nucléaires – CERN – de Genève (lire nos précédents ici, ici et ici).

Durant tout l’été, c’est dans les rues de son village natal de Vaucouleurs, situé dans le département de la Meuse, que l’artiste-peintre expose 6 toiles sur les façades de maisons et bâtiments de la commune. De grandes toiles spécialement créées pour l’occasion, de dimensions allant de 140x100cm à 280x140cm.

« J’ai voulu faire cette exposition à Vaucouleurs, car c’est une sorte de retour aux sources… et une manière de montrer que l’on peut faire quelque chose et devenir quelqu’un en partant de pas grand chose. Comme souvent, je voulais surprendre et provoquer, en n’exposant pas en intérieur mais en sortant mes oeuvres pour les présenter aux regards de tous. Les gens qui passent dans la rue sont désormais « zyeutés » par mes oeuvres. Et puis je voulais faire quelque chose que l’on voit très rarement. Pour ma part, je n’avais jamais vu ce type d’exposition auparavant. La Mairie de Vaucouleurs a trouvé l’idée de cette exposition en extérieure super originale, d’autant plus que cette exposition rentre dans leur objectif de redynamiser le centre-ville pour l’été » explique Maxence Piquet quant à le genèse de ce projet, tout en remerciant « fortement » Valérie Desissaire, secrétaire générale de la Mairie de Vaucouleurs, « pour m’avoir fait confiance dans ce projet atypique ». « Je remercie également monsieur le maire Francis Fave, les agents municipaux pour l’accrochage ainsi que les habitants ayant accepté d’accueillir mes toiles sur leurs façades de maisons. » Pour suivre Maxence Piquet, rendez-vous sur sa page Facebook.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.