Search
dimanche 8 déc 2019
  • :
  • :

Des nouvelles du chiot Pac-Man et de l’enquête en cours

image_pdfimage_print
Chiot_Pac-Man (2)

Ce lundi matin, Pac-Man est toujours en soins intensifs dans une clinique vétérinaire de Saint-Dié-des-Vosges.

L’histoire de Pac-Man, le chiot pris en charge par l’association « Au nom des animaux » après avoir été abandonné en milieu de semaine dernière, malade et squelettique, par une personne ayant inventé avoir trouvé l’animal dans un carton au rond-point de Moyenmoutier, en pleine canicule, a suscité un grand nombre de réactions de la part nos lecteurs (lire nos précédents articles ici et ici).

Ce lundi, Pac-Man est toujours en soins intensifs dans une clinique vétérinaire de Saint-Dié-des-Vosges. Car bien qu’il n’y ait plus de sang dans ses selles, et bien qu’il vomit beaucoup moins depuis aujourd’hui, l’état du jeune chien reste préoccupant. Atteint de parvovirose sévère, le chiot doit désormais s’alimenter pour reprendre des forces. Ce qui était impossible jusqu’à présent, puisqu’il vomissait systématiquement. « Il a réussi à manger un tout petit peu. Le chemin est encore long mais tout semble indiquer que nous sommes sur la bonne voie. Repos, patience, amour et soin sont les maitres mots. On croise les doigts ! » a publié en fin de matinée « Au nom des animaux » sur sa page Facebook.

Ce matin, on retrouvait à son chevet la personne l’ayant pris en famille d’accueil avant que sa maladie ne soit diagnostiquée, et le président de « Au nom des animaux » Dominique Franiatte. Ce dernier a retrouvé en fin de semaine dernière le frère de Pac-Man, baptisé Pikachu par l’association. Bien qu’en meilleure santé, il est actuellement en soins préventifs et en quarantaine dans la même clinique vétérinaire, car il pourrait avoir lui aussi contracté la même maladie.

« Nous savons que l’un des 6 chiens de la portée est déjà mort de la parvovirose sévère. Nous sommes donc vigilants quant à son état de santé » explique Dominique Franiatte, qui s’est rendu à Vittel vendredi dernier pour aller à la rencontre des propriétaires des parents des 2 chiots. « Nous sommes repartis avec Logan, le père de Pac-Man et Pikachu, qui a été cédé par ses propriétaires lors de notre venue. Ce boxer de 4 ans est désormais pris en charge par l’association « Boxer’ami ». »

Mais ce qu’ils ont trouvé sur place a donné un nouveau tournant à cette enquête. « Il y aurait selon des dires une dizaine de chiens enfermés dans un cabanon dans de très mauvaises conditions sanitaires. Ces chiens seraient uniquement destinés à la reproduction, avec des portées très fréquentes pour faire de l’argent en revendant les chiots. Cette affaire prend une ampleur trop importante pour notre association. Nous avons donc transmis l’intégralité du dossier au Procureur de la République et à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations – DDCSPP » ajoute Dominique Franiatte, très remonté et touché par cette histoire.

Mais le président de l’association de protection animale est aussi très reconnaissant de celles et ceux ayant contribué au succès de la cagnotte « leetchi » pour payer les frais des soins de Pac-Man. Car sur un objectif de 400 euros, ce sont près de 1700 euros qui ont été récoltés en seulement quelques jours.

J.J.

Chiot_Pac-Man (1)

Dominique Franiatte, le président de l’association « Au nom des animaux » avec Pikachu, le frère de Pac-Man.




8 réactions sur “Des nouvelles du chiot Pac-Man et de l’enquête en cours

  1. Cabosse

    Exploiter dans des conditions pitoyables nos plus fidèles amis pour de l’argent, et les animaux en général …
    Peut-être qu’un jour, on vous forcera à vous prostituer madame, en vous laissant moins que les conditions d’hygiène minimales, de nourriture, etc ..
    Si ça pouvait vous aider à comprendre la lâcheté de vos actes, votre absence de la moindre humanité ..

    répondre
  2. Cabosse

    Et un grand merci à Saint Dié info de nous tenir informé des suites de cette « affaire »
    Si ça peut aider à mettre à la lumière d’autres cas similaires
    En « dénonçant » ce genre de situation, vous ne faites pas de la délation, vous devenez un respectable lanceur d’alerte

    répondre
  3. Cabosse

    Mais en poussant la réflexion un peu plus loin, cette situation n’est elle pas similaire à celle des élevages intensifs de poulets, porcs, etc…, on maltraite les animaux pour de la rentabilité, de l’argent
    On « ramasse » les poulets à la moissoneuse

    répondre
  4. Cabosse

    On « ramasse » les poulets à la moissonneuse batteuse, ces porcs qui vivent sur une surface d’1 mètre carré à peu près et tout le temps, et qui finissent par se manger entre eux ..
    Le cas de cet adorable petit Pac Man, il est reproduit à très très grande échelle sur des millions d’animaux que nous consommons tous les jours
    Alors, posons nus les bonnes questions ..

    répondre
  5. Kathleen

    On pourrait renforcer les lois afin de protéger les animaux et rendre les abandons plus difficile.
    Obligation de pucer son animal, de le déclarer et tous les ans un suivi obligatoire chez le vétérinaire. Plus obligation de stériliser les chats afin d’éviter une prolifération et les mauvais soins qui vont souvent avec !
    Si tous les animaux étaient pucés les propriétaires peu scrupuleux ne pourraient plus les jeter le jour des vacances et en reprendre un nouveau en rentrant. Des fois la délation des voisins pourrait avoir du bon quand on vois un chiens différents chaque 6 mois il serait bien de s’inquiéter.
    Idem les gens qui vendent des chiens et chats devraient être contrôlé et avoir une autorisation spécifique pour ce type « d’élevage ».

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.