Search
jeudi 24 oct 2019
  • :
  • :

Pour René-Pierre Thibault, la phytothérapie n’a (presque) plus de secrets

image_pdfimage_print

Phytothérapie_René-Pierre_Thibault (1)

René-Pierre Thibault est arrivée en Déodatie de Vézelise il y a environ un an et demi, au moment de la rentrée 2017. Depuis, il n’a cessé d’étudier, expérimenter et développer de nouvelles formules pour tenter de percer les arcanes de la phytothérapie, une médecine fondée sur les extraits de plantes et les principes naturels.

Installé au sein de la Pépinières d’Entreprises de Saint-Dié-des-Vosges, le jeune homme se passionne depuis toujours pour la pharmacie. « J’ai travaillé 10 ans en pharmacie, étant diplômé en Pharmacie Vétérinaire ainsi qu’en Phytothérapie et Aromathérapie » précise René-Pierre Thibault, dont la pratique de la phytothérapie se veut complémentaire et non alternative de la pharmacie. « Mon mot d’ordre est la qualité. Je suis toujours à la recherche de produits de qualité, avec une extraction complète. Je travaille notamment avec un laboratoire de Montpellier, chez qui je me fournis en cultures biologiques et en plantes sauvages. Je me déplace d’ailleurs régulièrement pour trouver les meilleurs laboratoires, qui se trouvent principalement en France selon moi. Car il faut être très précis en phytothérapie, en particulier avec les huiles essentielles. A titre d’exemple, il existe non pas une seule lavande mais plusieurs, sachant qu’une seule goutte d’huile essentielle représente 70 tasses de tisane ! »

Outre la seule phytothérapie, René-Pierre Thibault se penche également sur l’aromathérapie (utilisation des composés aromatiques extraits de plantes) et la gémmothérapie (utilisation de jeunes pousses ou de bourgeons). Dans les 3 cas, il développe lui même ses propres produits. « Actuellement, j’ai environ 250 huiles essentielles, 250 plantes travaillées, une cinquantaine de bourgeons et une quarantaine d’hydrolats. Je suis en perpétuelle recherche de connaissances et de découvertes. Mon objectif est d’ailleurs d’avoir mon propre laboratoire de fabrication ici, à Saint-Dié-des-Vosges. Pour l’instant, j’ai créé ma propre marque de produits. »

Et si ses produits se destinent à soulager des humains, notamment les personnes atteintes de douleurs articulaires, c’est à l’origine pour soulager des animaux que René-Pierre Thibault s’est lancé dans la phytothérapie. Les chiens, les chats mais aussi les chevaux. « Je suis impliqué dans le monde animalier, étant notamment éducateur canin diplômé d’Etat, et nous possédons plusieurs animaux avec ma compagne. Un grand nombre de mes produits découlent d’ailleurs d’une histoire personnelle en rapport avec des animaux. Par exemple, il y a environ 7 ans mon chien de race Cane Corso, soit un gros chien, souffrait d’une ligature du genou. Il fallait que je trouve une solution. J’ai donc développé « Phyto’Souplesse », qui permet entre autres de soulager l’arthrose et qui est aujourd’hui l’un de mes produits phare. Ces derniers temps, je continue de creuser pour développer une lotion anti-tiques. »

En dehors de son activité professionnelle de phytothérapeute, René-Pierre Thibault est actif sur les réseaux sociaux, animant un groupe Facebook de plus de 12 000 membres consacré à la phytothérapie, et compte lancer dès la prochaine rentrée de septembre un cycle de cours sur… la phytothérapie, une médecine naturelle qui n’a (presque) plus de secrets pour lui !

J.J.




2 réactions sur “Pour René-Pierre Thibault, la phytothérapie n’a (presque) plus de secrets

  1. wipf

    Pourriez-vous svp me communiquer les informations (dates, formalités d’inscription…) relatives à la formation de phytothérapie proposer par Mr René-Pierre Thibault au mois de septembre 2019.

    D’avance merci
    Cordialement
    Wipf Lucie

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.