Search
jeudi 24 oct 2019
  • :
  • :

Vosges – Un élu gérômois écrit au Préfet au sujet du piégeage d’espèces sauvages

image_pdfimage_print

« La planète a deux immenses  défis à relever dans les années à venir dans le domaine de l’environnement, le réchauffement climatique et la chute phénoménale de la biodiversité .

Dans les Vosges vous venez de renouveler l’autorisation du piégeage de quatre espèces sauvages (le renard, la fouine, le corbeau freux, la corneille) .

Le renard et le fouine se nourrissent pour beaucoup de petits rongeurs. Ces petits rongeurs sont porteurs de tiques et peuvent véhiculer la maladie de Lyme. Leur prédation naturelle par le renard et la fouine sont donc bénéfiques pour la santé humaine.

Quant au corbeau freux et à  la corneille, on ne sait toujours pas pourquoi ils sont classés nuisibles?

Les chiffres de la préfecture des VOSGES nous apprennent que sur les quinze dernières années, ont été victimes des pièges : 12 411 renards, 3 281 chats domestiques, 1 888 hérissons, 294 chats forestiers, 366 rapaces diurnes etc,et des dizaines de milliers d’animaux de 50 espèces différentes.

Tous ces chiffres nous proviennent des déclarations des piégeurs….imaginons la réalité !

Nous vous demandons M. le Préfet que deviennent tous ces animaux piégés ? sont-ils remis à la SPA, sont-ils euthanasiés ? et les chats, pris par hasard, qu’en font-ils ?

Nous vous demandons de faire cesser ces pratiques barbares et d’un autre temps

Veuillez recevoir M. le Préfet l’expression de nos sincères salutations. »

ERIC DEFRANOULD, conseiller municipal à GÉRARDMER.




11 réactions sur “Vosges – Un élu gérômois écrit au Préfet au sujet du piégeage d’espèces sauvages

  1. Lejeune

    L être dit humain n à rien ds la tête la planète se meurt et le plaisir de qq sadiques est de piéger chats oiseaux tout ce qui passe pauvre monde!!

    répondre
    1. mystic

      les renards vivent en centre ville et véhiculent échinococcose qui est à ce jour incurable.si on arrêtait de se marcher sur la tête-les chasseurs ne devraient pas nourrir les animaux en foret car ils s’habituent à l’odeur de l’homme et pullulent dans les zones non chassées….

      répondre
      1. crisman

        Les renards ne pullulent pas, en tout cas moins que l’humain qui détruit sa planète. Le renard se nourrit de rongeurs et est très utile à l’humain.
        Je ne connais personne qui a été contaminé par un renard. Il faut cesser d’accabler les animaux de tous les maux et protéger notre biodiversité; Stop à la chasse et à la pollution.

        répondre
          1. Staline the return.

            Quand les humains auront quittés la surface du globe, les espèces ayant échappées à l’extermination pourront pousser un soupir de soulagement.

        1. Samailloute

          Ce n’est pas SA planète ! sa capacité de destruction devrait le responsabiliser pour protéger les autres formes de vie de cette planète.
          Nous devrions nous comporter avec les autres animaux, comme des parents vis à vis de leurs enfants. Ce n’est pas parce que nous sommes les plus dangereux que nous avons le droit moral de les massacrer.

          N’en déplaise aux religieux et politicards de tout poils !

          répondre
      2. Sanchez marc

        Euh tous les renard ne véhiculent pas echinococcose je pense. Et puis avant de manger un fruit un légume du jardin.une règle élémentaire. Ils y en a qui lave soigneusement ces produits aseptisé de la Grande distribution.

        répondre
      3. Hugues Pénot

        Cette pathologie est grave et peut tuer… si elle n’est pas soignée. Fort heureusement, il y a des traitements. Le parasite est transmis par des petits rongeurs qui peuvent être dévorés par des renards ou des chiens… Et les excréments sont alors contaminants. Mais aurait-on l’idée de tuer les chiens ? Non, bien sûr ! Mais les renards, oui… Pourquoi ? Pour le plaisir des chasseurs de les tuer, qui se prétendent être « les premiers écologistes de France », quand ils ne sont que des exterminateurs, des destructeurs de la faune sauvage.

        répondre
  2. Patrick FERRU

    A quand le gestion des régions et des départements par des gestionnaires de proximité et non des énarques aveuglés par leur carrière et aux ordres de l’Elysée ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.