Search
jeudi 24 oct 2019
  • :
  • :

Vosges – Avec l’ouverture de la chasse, le risque de rencontrer du gibier sur les routes s’amplifie

image_pdfimage_print
Reprise_Chasse_Gibier

(Crédit image Gendarmerie des Vosges)

Ce vendredi matin vers 7 heures, une collision entre une moto et un animal sauvage s’est produite sur la commune de Gruey-Lès-Surance. L’ouverture de la chasse, qui arrive ce week-end, va amplifier le risque de rencontrer du gibier sur les routes, et plus particulièrement en fin de journée ou de nuit.

La Gendarmerie des Vosges invite donc les automobilistes et adeptes du 2 roues à redoubler de vigilance lorsqu’ils circuleront dans une zone boisée, et ce, que le risque de traversée d’animaux soit signalé ou non. Gardez à l’esprit que sangliers et cervidés se déplacent souvent en groupe, et faites en sorte d’éviter les coups de volant trop brusques s’ils croisent votre route.

En cas de collision avec un animal sauvage, prévenez la Gendarmerie (et les pompiers s’il y a des blessés). Pensez à prendre des photos et l’identité d’éventuels témoins pour vous permettre de justifier des causes de l’accident auprès de votre assureur.




Une réaction sur “Vosges – Avec l’ouverture de la chasse, le risque de rencontrer du gibier sur les routes s’amplifie

  1. Michael

    Refaisons l’article svp, car un incident entre un animal et un véhicule n’existerait pas si on leur foutait la paix !

    L’ouverture de la chasse, qui arrive ce week-end, va amplifier le risque de rencontrer des chasseurs sur les routes, et plus particulièrement en fin de journée ou après une nuit alcolisée.

    La Gendarmerie des Vosges invite donc les automobilistes et adeptes du 2 roues à redoubler de vigilance lorsqu’ils circuleront dans une zone boisée, et ce, que le risque de traversée d’animaux soit signalé ou non. Gardez à l’esprit que les chasseurs décérébrés ou alcolisés se déplacent souvent en groupe, et faites en sorte d’éviter les coups de fusils trop brusques s’ils croisent votre route. Surtout s’ils vous confondent avec un animal (et cachez bien votre chien).

    En cas d’altercation avec un chasseur (vu que la violence coule dans leurs veines) prévenez la Gendarmerie (et les pompiers s’il y a des blessés). Pensez à prendre des photos et l’identité d’éventuels témoins pour vous permettre de justifier des causes de l’accident auprès de votre assureur. (enfin si le lobby de la chasse n’a pas trop d’emprise avec leur 7% d’électorat)..

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.