Search
mardi 12 nov 2019
  • :
  • :

Cueillette de champignons : l’ONF tient à rappeler les règles

image_pdfimage_print
cueillette-des-champignons

(Photographie d’illustration)

Nombreux sont les amateurs qui vont cueillir des champignons dans les forêts publiques du Grand Est, relevant du régime forestier. Ils sont les bienvenus, mais il y a des règles. En cette période de cueillette de champignons, L’ONF tient à rappeler les règles pour le biens de tous les amoureux de la forêt.

Une récolte familiale

Le Code forestier encadre la cueillette de champignons. Concernant les forêts publiques relevant du régime forestier (forêts domaniales et communales), il stipule (art R 163-5) que cette activité est autorisée lorsque le volume prélevé est inférieur 5 litres par personne lors d’une cueillette, sauf s’il existe une réglementation contraire particulière localement.

Au-delà, c’est une infraction qui peut faire l’objet d’une amende, voire d’un procès verbal transmis au procureur de la République. La cueillette doit également s’inscrire dans le cadre d’une récolte familiale, où il est interdit de revendre les champignons.

Rester sur les chemins autorisés

On peut accéder aux forêts publiques grâce aux différentes routes publiques, ainsi que certaines routes forestières qui sont ouvertes au public. Pour préserver la tranquillité des forêts, la circulation est en revanche interdite sur les autres routes forestières – signalées par un panneau d’interdiction – ainsi que sur tous les chemins non empierrés.

Cohabiter avec les autres usagers

Pendant cette saison, d’autres activités ont lieu en forêt, notamment exploitation forestière et chasse. Afin de ne pas gêner ces autres usagers, il est demandé de se garer sans gêner la sortie d’un chemin (même interdit au public) ni devant un dépôt de bois, où un camion peut venir charger à tout moment. En forêt publique, transports de bois, engins de travaux publics et véhicules de service sont prioritaires.

Par ailleurs, la chasse est un acte de gestion, notamment pour les populations de sangliers et de cervidés dont le développement non régulé peut remettre en cause le renouvellement de la forêt, causer des dégâts aux cultures riveraines et provoquer des accidents de la route. Dans tous les cas, des panneaux d’information indiquent les zones de chasse. Afin d’éviter tout accident, il est recommandé d’adopter une tenue voyante.

Si vous vous trouvez à proximité d’une battue, il convient de ne pas pénétrer dans la zone de battue et d’emprunter un autre chemin. Chasseurs, forestiers, promeneurs, et autres usagers des milieux naturels partagent le même territoire sur un massif forestier.

Cela oblige à la vigilance et engendre parfois des contraintes. Les forêts publiques gardent pour autant une fonction sociale importante que l’Office national des forêts, en tant que gestionnaire, cherche à servir au mieux en organisant la cohabitation et la conciliation de l’ensemble des pratiques.




5 réactions sur “Cueillette de champignons : l’ONF tient à rappeler les règles

  1. Noisette

    Serait-il possible que le calendrier et la localisation des battues dans le secteur de Saint-Dié soient publiés, afin d’éviter les mauvaises
    rencontres ? Et si les chasseurs ne le font pas, pourquoi pas l’ONF ?

    répondre
  2. Valentin

    Bj, je ne comprends pas votre phrase pas plus de 5l par personne (ce qui ne risque pas cette année) mais explique moi pourquoi les dépôts de champignons existent ? Les ramasseurs en apportent des kilos ! Alors pour qui s applique cette réglementation ?
    Avant de faire de telle réglementation il faudrait fermer les dépôts
    Le dépositaire en veut un maximum pour avoir un bon gain et le ramasseur aussi donc cette réglementation n a pas lieu d exister. Et celui qui en revend plus il en a mieux ca vaut….
    Merci de me répondre

    répondre
    1. loran

      cette regle vaut pour les forets publiques.. vous pouvez etre proprietaire d’une foret et revendre 3 tonnes de champignons si vous les avez..

      répondre
    1. loran

      oui.. en lien avec les degats causés au forets en cas de surpopulation de cervidés notamment et en l’absence de predation naturelle de ces animaux (loup; lynx, ours)

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.