Search
jeudi 24 oct 2019
  • :
  • :

Des matchs pour l’emploi au Palais Omnisports Joseph-Claudel

image_pdfimage_print
Matchs_Pour_Emploi_POJC (1)

Pour sa quatrième édition à Saint-Dié-des-Vosges, les matchs pour l’emploi se sont ouverts aux scolaires.

Ce sont des matchs un peu particuliers qui se jouent en ce jeudi 10 octobre au Palais Omnisports Joseph-Claudel, comme chaque année à cette période depuis 2016. Un peu particuliers, car il ne s’agit pas de matchs de volley-ball, ni de basket et encore moins de hand-ball… mais de matchs pour l’emploi.

Une journée portée par FACE Vosges – Fondation Agir Contre l’Exclusion – et l’antenne locale de Pôle Emploi, avec de nombreux partenaires dont la Ville et la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges. L’intercommunalité proposant cette année, et comme l’an passé, des navettes gratuites au départ de différentes communes de la Déodatie afin de véhiculer celles et ceux ne disposant pas de moyen de locomotion.

L’objectif étant toujours d’amener des demandeurs d’emploi et des employeurs à se rencontrer dans un cadre moins formel que celui d’un entretien d’embauche. Sur une formule similaire au volet 2018, la matinée permettait de faire connaissance autour du tennis de table, du billard, du tir sportif et de la gym. « Nous avons retenu ces activités car elles peuvent être pratiquées quelle que soit la condition physique » précise David Babey de FACE Vosges, en sa qualité de coordinateur de la manifestation. L’après-midi, à partir de 14h, exit les raquettes et autres carabines et place aux entretiens d’embauche. Le tout en sachant que plus de 50 entreprises de la Déodatie et des Vosges ont répondu présent cette année, et en sachant qu’environ 300 offres d’emploi étaient proposées sur place. Des offres émises par le réseau FACE et Pôle Emploi.

En guise de nouveauté cette année, les matchs pour l’emploi déodatiens se sont ouverts aux scolaires, avec la présence ce matin des classes de 4ème du collège Vautrin-Lud. L’occasion de leur faire découvrir des filières à un âge où l’on n’est pas forcément décidé sur son avenir, de leur montrer que les métiers de l’industrie ne sont pas réservés qu’aux hommes… et pourquoi pas susciter des vocations !

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.