Search
dimanche 25 oct 2020
  • :
  • :

Vosges – Stéphane Viry a interpelé le Ministre de l’Agriculture sur la politique forestière du Gouvernement

image_pdfimage_print

stephane-viry

En ce début semaine, Stéphane VIRY, Député des Vosges, est intervenu en Commission et en Hémicycle sur des sujets majeurs concernant l’agriculture et la forêt, la réformes des retraites et sur l’examen des crédits emploi/travail. Alors que l’Assemblée nationale est en période budgétaire et doit voter le Projet de loi de Finances pour 2020, Stéphane Viry a tenu à être sur plusieurs fronts pour porter ses avis et revendications tant en séance publique qu’en Commission.

En Séance de nuit le lundi 28 octobre, Stéphane VIRY a interpelé le Ministre de l’Agriculture, M. Didier Guillaume, sur la politique forestière du Gouvernement et sur la crise sanitaire des forêts, aggravée par la sécheresse et la canicule. Il a notamment rappelé qu’en plus d’être une crise sanitaire, cette crise va devenir écologique et économique et que les acteurs forestiers ne trouvent aucun écho à leurs problèmes. « Quelle est votre véritable stratégie M. le Ministre ? Vous nous évoquez un plan pour mars 2020 mais mesurez-vous la crise sanitaire ? Les forêts, ce n’est pas seulement du bois. Les forêts c’est la vie M. le Ministre ». Monsieur Stéphane Viry a appelé à une prise de conscience du Gouvernement et des réponses à la hauteur des enjeux.

Dans sa Question au Gouvernement le mardi 29 octobre, il a souhaité rappeler les volte-face, les renoncements et le manque de vision et de clarté concernant la réforme des retraites, appelée à être discutée et votée dans les mois à venir, selon un calendrier encore incertain : « Qu’avez-vous en tête ? Comment puis-je expliquer au conducteur de bus d’Epinal que lui partira à la retraite à 62 ans alors que son collègue parisien peut ouvrir ses droits à 50 ans et 8 mois sous prétexte qu’il est embauché à la RATP ? », des questions qui n’ont trouvé que des réponses peu satisfaisantes et lisibles.

En Commission mardi soir, Stéphane Viry a interrogé Mme la Ministre du travail, Muriel Pénicaud, sur l’insuffisance des crédits d’accompagnement à l’insertion dans le cadre du projet de loi budgétaire voté en cette fin d’année : « Il manque toutefois un volet dans votre maquette pour permettre un droit à l’initiative territoriale pour l’emploi. Les territoires ont des potentiels, il faut savoir les mobiliser et je trouve que les crédits sur ce sujet sont un peu maigres ». Il a également souligné l’importance de Pôle emploi, véritable coopérateur de référence dans nos territoires, qui ne possède pas les crédits suffisants pour mener à bien ses missions d’insertion professionnelle.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.