Search
mardi 12 nov 2019
  • :
  • :

Hervé Legrix a porté son regard sur les classes orchestres de l’école Vincent-Auriol

image_pdfimage_print

Hervé_Legrix_Exposition_La_Nef (5)

Originaire du Nord de la France, Hervé Legrix est arrivé à Saint-Dié-des-Vosges voilà maintenant près de 10 ans. Depuis son arrivée en terres déodatiennes, cet habitant du quartier Kellermann s’est pris de passion pour la photographie, qu’il pratique assidument.

Après avoir porté son regard de photographe-amateur sur son quartier, puis sur les enfants du Centre Social Lucie-Aubrac afin de lutter contre le racisme (lire nos précédents articles ici et ici), Hervé Legrix a immortalisé durant un an les répétitions des 3 classes orchestres de l’école Vincent-Auriol. Une école qu’il connait bien car située à Kellermann, et où son fils a été scolarisé.

« Mon fils a pratiqué les percussions au sein des classes orchestres de l’école. J’ai donc pris des photos lors des représentations comme n’importe quel parent d’élève, avant d’avoir l’idée de montrer au public les répétitions des élèves. J’ai donc proposé ce projet au directeur de l’établissement, Benoît Hery-Freis, ainsi qu’à la directrice du Conservatoire Olivier-Douchain, Véronique Vallée. Tous 2 ont été emballés. Une fois le projet validé, j’ai photographié les 3 classes tous les vendredis matins durant un an » explique Hervé Legrix.

De ces nombreuses séances de prises de vue en sont ressorties 75 photographies, qui sont à découvrir jusqu’en mars prochain sur les murs de La Nef. Une exposition gratuite et ouverte à tous, qui a été inaugurée hier mercredi en présence du photographe, de l’adjointe à la Culture Claude Kiener, de Benoît Hery-Freis, de Véronique Vallée et d’enfants du Centre Social Lucie-Aubrac.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.