Search
dimanche 29 nov 2020
  • :
  • :

Les orchestres déodatiens ont célébré leur patronne Sainte-Cécile

image_pdfimage_print
Messe_Sainte-Cécile_Cathédrale (1)

(Crédits photographiques Marc Fourniquet)

Fêtée le 22 novembre, Sainte-Cécile – Cécile de Rome avant sa canonisation – est la patronne des musiciens et musiciennes.

Samedi soir et comme chaque année à Saint-Dié-des-Vosges, l’Office religieux de la Sainte-Cécile a été célébré au sein de la cathédrale par l’évêque Armand Maillard, en présence des adjointes Claude Kiener et Françoise Legrand, des conseillères municipales Marie-Claude Ancel, Roselyne Froment et Gina Filogonio, ainsi que des musiciens des Orchestres municipaux d’Harmonie et Symphonique. Sous la direction de David Hurpeau, les 2 formations musicales ont fait résonner des notes de leurs instruments le choeur et la nef de l’édifice religieux déodatien.

Après la messe, la soirée s’est poursuivie du côté de la salle Carbonnar, où s’est tenue la traditionnelle cérémonie de remises des médailles de la Sainte-Cécile. En cette année 2019, les personnes suivantes ont été médaillées :

Fédération Musicale Vosgienne : junior bronze 5 ans

  • Marina Ouvry;
  • Marita Huhle;
  • Martine Coulet;
  • Véronique Vallée;
  • Claire Thiébaud;
  • Françoise Hoen;
  • Anne-Cécile Maurice;
  • Olivier Claudel;
  • Olga Ferry;
  • Geneviève Lesteven;
  • Mathilde Vincent.

Groupement des Fédérations de la région Lorraine : médaille 45 ans

  • Patrick Duwig.

Confédération Musicale de France : médaille honneur vétéran 65 ans

  • Jacques Defer.

Confédération Musicale de France : médaille honneur vétéran avec étoile 70 ans

  • Yvon Claude.

Confédération Musicale de France : médaille honneur vétéran avec palme 75 ans

  • Paul Zink.

J.J.




2 réactions sur “Les orchestres déodatiens ont célébré leur patronne Sainte-Cécile

    1. L'esbaubi

      La déficience visuelle est en fin de compte assez bénigne comparée à la détérioration de la fonction cognitive qui affecte notamment la réflexion, l’orientation, la compréhension et le jugement.

      Enfin tout n’est pas perdu puisque dixit Matthieu 5 le petit jésus (sans culotte de velours) aurait décidé  »Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux! »

      Mais c’est même pas sûr à 100% car comme le chantait si bien le grand Jacques:

       »Et dans le ciel qui n’existe pas
      Les anges font vite un paradis pour elles
      Une auréole et deux bouts d’ailes
      Et elles s’envolent… à petits pas
      De bigotes »

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.