Search
mardi 12 nov 2019
  • :
  • :

« Petit bois » de Yacine El Fath, une parenthèse caritative en langue française

image_pdfimage_print
Yacine_El_Fath_Petit_Bois (1)

Yacine El Fath lors d’un concert. (Crédit photographique Fabien Darley)

Yacine El Fath, musicien de talent que l’on ne présente plus en Déodatie, a récemment sorti un EP – Extended Play – de 4 titres, intitulé « Petit bois ». Disponibles sur toutes les plateformes audio en ligne, ces nouvelles compositions dénotent du funk de Mr Yaz, son projet principal. Car pour la première fois, Yacine El Fath a délaissé l’anglais pour chanter en français. Exit également le groove caractéristique du funk, pour laisser place à une ambiance plus intimiste, solennelle et sobre… Ecrit et composé en seulement 15 jours, l’EP « Petit bois » est né dans une période compliquée, selon les mots de l’artiste.

« Ce projet s’est matérialisé de manière très spontanée, sans être réfléchi en amont. J’ai tout simplement sorti tout ce que j’avais au fond de moi sur le moment. Les textes sont donc très personnels. L’un d’eux parle par exemple d’un rêve récurrent. Quant au choix du français et non de l’anglais, je ne me l’explique pas vraiment mais je pense que quand tu as des choses personnelles à exprimer, la langue maternelle s’impose comme un choix logique. Et en ce qui concerne le visuel de l’EP, ce feu entouré d’obscurité symbolise le soutien que j’ai reçu de la part de ma famille et de mes amis lors de cette période compliquée. Mon entourage a ravivé la flamme d’un petit bois qui était alors en train de s’éteindre » explique Yacine El Fath à propos de « Petit bois », dont l’intégralité des ventes et streamings sont reversés à l’association d’aide aux sans logements « Les Hôtels du Coeur ». Une association créée fin 2018 par l’humoriste et imitateur Gérald Dahan.

Pourquoi cette dimension caritative ? « J’ai pris conscience au moment où j’ai écrit ces titres qu’après un accident de la vie, on peut facilement se retrouver à la rue si on n’est pas bien entouré. C’est pour cela que j’ai souhaité reverser les bénéfices de l’EP à l’association « Les Hôtels du Coeur ». »

Et bien que « Petit bois » soit un projet très personnel, Yacine El Fath était assurément bien entouré lorsque le moment fut venu d’enregistrer et mixer les 15 minutes et 38 secondes que totalisent « Les p’tites boîtes », « Un peu de temps », « Snob hôtel » et « Ces deux bleus ». Les autres membres de Mr Yaz ont tous participé à l’enregistrement, avec respectivement Stéphane Escoms aux claviers, à l’accordéon et aux programmations, Claire « Chookie » Jack à la basse et Romain Di Loreto à la batterie. Mathieu Crouzet a également contribué avec quelques lignes de basse, et Lily Jung a poussé la voix sur le premier morceau. Jeremy Borowski, l’ingénieur son attitré de Mr Yaz, s’est quant à lui chargé du mixage dans son home studio.

Et après ? « L’idée d’un second EP n’est pas à exclure, on verra. Ecrire et chanter en français est un exercice qui m’a beaucoup plu, donc je compte travailler en français avec Mr Yaz. J’ai d’ailleurs reçu beaucoup de retours sur les textes de « Petit bois », alors qu’avec Mr Yaz j’ai essentiellement des retours sur la musique. Dans tous les cas, « Petit bois » m’a permis de transformer en positif cette période sombre… et de la refermer. »

J.J.

Yacine_El_Fath_Petit_Bois (2)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.