Search
lundi 13 juil 2020
  • :
  • :

Retour sur les 29èmes journées déodatiennes de formation aux gestes qui sauvent

image_pdfimage_print
mce-dae-jb-img_9948

(Crédits photographiques Club Coeur et Santé de Saint-Dié-des-Vosges)

Le club Cœur et Santé de Saint-Dié-des-Vosges a organisé ses 29èmes Journées de formation aux gestes qui sauvent les 21 et 22 novembre derniers au Palais Omnisports Joseph-Claudel.

La formation pour les scolaires 

Destinées aux élèves de CM2 de Saint-Dié et ses environs, elles ont concerné 428 élèves de CM2 qui cette année ont été accueillis au Palais Omnisports Joseph Claudel (POJC). Comme chaque année, le programme a comporté l’apprentissage des 3 gestes qui sauvent : appeler, masser et (depuis 2007) défibriller, ainsi que la mise en PLS (Position Latérale de Sécurité).

Les enfants ont appris à évaluer l’état d’une personne victime d’un malaise. Est-elle consciente ? Respire elle ?

Selon la réponse à ces deux questions, ils doivent être capables de dire si elle est en arrêt cardiaque (réponse négative aux deux questions) ou non (seulement absence de conscience). Une personne sans connaissance mais qui continue de respirer doit être mise en PLS (Position Latérale de Sécurité) pour éviter qu’elle ne s’étouffe.

Une personne sans connaissance et qui ne respire plus est en arrêt cardiaque. Il faut immédiatement appeler des secours puis débuter le massage cardiaque et envoyer chercher un Défibrillateur Automatique Externe (DAE) s’il y en a un à proximité.

L’idéal est de pouvoir mettre en place le DAE dans les premières minutes qui suivent l’arrêt cardiaque pour optimiser les chances de survie de la victime. Tout retard d’une minute diminue ces chances de 10%. Ceci explique la nécessité d’avoir davantage d’appareils en accès public 24 h sur 24.

Il a été enseigné aux élèves comment appeler les secours en utilisant l’un des numéros de l’urgence : 15, 18 ou 112. Dans les Vosges, les appels à ces trois numéros aboutissent au même central téléphonique, au SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) de Golbey.

Les élèves ont ensuite appris la technique du massage cardiaque. Ils ont enfin acquis la façon d’utiliser cet appareil automatique qui, une fois mis en marche, donne les consignes à suivre jusqu’à l’arrivée des secours médicalisés.

Les formateurs, tous bénévoles, appartiennent à plusieurs organismes de formation au secourisme ou sont des professionnels de santé, médecins et infirmières. Ils sont issus de la Croix Rouge, de la Protection civile, de SNS, de l’Ufolep et du Club Cœur et Santé. Au total, ce sont 40 bénévoles qui se sont impliqués durant ces deux journées de formation.

Le club tient aussi à remercier ses autres partenaires qui permettent l’organisation de ces journées : l’Inspection de l’Education Nationale de Saint-Dié, les différents services de la Ville de Saint-Dié et le Service de Protection Civile de la Préfecture des Vosges.

La formation pour le grand public

Depuis plus de 10 ans le Club Cœur et Santé organise tout au long de l’année des formations pour le grand public à Saint-Dié et dans d’autres communes en lien avec les municipalités dans le cadre du Projet Défidéo.

Une de ces formations a eu lieu le jeudi 21 novembre à 19 heures au POJC et a concerné une trentaine de personnes dont deux enfants.

Ceci constitue une initiation à poursuivre par le PSC1 (Premiers Secours Civiques de niveau 1) auprès des organismes agréés. Cette formation plus large dure une journée et donne lieu à la délivrance d’un diplôme.

Formations PSC1

Dans le secteur de Saint-Dié

Autres contacts 




Une réaction sur “Retour sur les 29èmes journées déodatiennes de formation aux gestes qui sauvent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.