Search
jeudi 22 oct 2020
  • :
  • :

142ème Cercle du Silence demain vendredi A partir de 18h sur la place Jules-Ferry et sur le parvis de la gare d'Epinal

image_pdfimage_print
cerclesilence

(Photographie d’archives)

En écho à la campagne nationale « Egaux, égales, personne n’est illégal » initiée l’an dernier lors des Etats généraux des migrations, le cercle de silence a décidé de marquer son engagement aux côtés de toutes les personnes, familles, mineurs non accompagnés. Le rendez-vous aura lieu demain vendredi à 18h, sur la place Jules-Ferry en face de l’Hôtel de Ville de Saint-Dié-des-Vosges ainsi que sur le parvis de la gare d’Epinal.

« Relisons et faisons circuler le manifeste, mettons un terme à la procédure Dublin (machine à refouler les migrants vers le premier pays traversé), la soi-disant notion de « pays sûrs ». Invitons les migrants avec qui nous sommes en lien à nous rejoindre, pour interpeller l’opinion publique, les décideurs, les élus, les médias… Dans le contexte actuel de résistance sociale et de réaction collective, faisons résonner partout cet appel à la fraternité, sans frontières ni barrières, ce vendredi 20 décembre à 18h, parvis de la gare  d’Epinal et en face de la mairie de Saint-Dié-des-Vosges » explique Jean-Louis Didelot.




Une réaction sur “142ème Cercle du Silence demain vendredi

  1. Houlà.

    Mais qui financera tout cela !!??

    Faute de moyens nos vieux sont maltraités.
    Nos soignants sont maltraités.
    Nos malades le sont de plus en plus.
    Nos enseignants sont maltraités.
    Nos petits retraités sont maltraités.
    Nos policiers sont maltraités.
    Nos pompiers sont maltraités.
    Nos étudiants pauvres sont maltraités.
    Nos réseaux ferrés et routiers sont maltraités.
    La recherche manque de moyens.
    La transition écologique manque de moyens.
    Une bonne partie de nos paysans sont devenus des esclaves.
    Nous manquons de logements sociaux.
    Des centaines de milliers d’appartements ( parc immobilier privé ) utilisés pour loger les pauvres sont vétustes , insalubres, voire dangereux.
    Faute de moyens nos campagnes se meurent.

    Il n’est pas non plus outrageant ni mensonger de dire que l’intégration de beaucoup de migrants n’est pas une réussite ( y compris pour les 2 eme ou 3 eme génération ).

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.