Search
mardi 22 sept 2020
  • :
  • :

L’association L214 dénonce le traitement réservé aux oies et aux canards gavés pour la production de foie gras

image_pdfimage_print

Ce samedi, les bénévoles de l’association L214 dénonceront le traitement réservé aux oies et aux canards gavés pour la production de foie gras : les passants seront invités à deviner le poids d’un sac. Son contenu représente la quantité de nourriture qu’on force un canard à ingurgiter quotidiennement pour produire un foie gras, rapportée à l’échelle humaine. Cette action aura lieu dans le cadre de la diffusion d’une nouvelle enquête de l’association ce mercredi.

Dossier L214 sur le foie gras

14 kg : c’est la quantité de nourriture qu’un humain devrait ingurgiter s’il subissait le même sort que les oies et canards dans la production de foie gras.
C’est aussi le poids d’un sac que les Déodatiens seront invités à soulever lors de l’action de sensibilisation de L214 pour comprendre ce qu’endurent ces animaux. Si les passants devinent ce poids, ils pourront alors repartir avec un cadeau : une alternative végétale au foie gras.
En parallèle, les images publiées ce mercredi de la nouvelle enquête dans une exploitation française avec couvoir, élevage, salles de gavage et abattoir de canards utilisés pour la production de foie gras seront diffusées et seront également l’occasion, en ce début de période festive, d’inviter le public à opter pour des alternatives épargnant les animaux.

Un sondage d’octobre 2018 montre que 40 % des Français refusent d’acheter du foie gras pour des raisons éthiques. Un chiffre en constante augmentation.
L214 a aussi pensé à eux :
ainsi, ils pourront repartir avec un petit manuel de poche spécialement conçu pour les aider à expliquer leur choix, par exemple lors des repas de famille.

Pour Brigitte Gothière, cofondatrice de l’association : « Autour des tables de fêtes de fin d’année, le foie gras heurtera la conscience de nombre de convives : certains refuseront d’en manger quand d’autres en mangeront… par politesse. Notre objectif est que chacun s’y retrouve : les animaux comme les familles, en partageant une alternative au bénéfice de tous. »

Quand ? Samedi 14 décembre, de 15h à 17h30
Où ? Rue Thiers à Saint-Dié-des-Vosges

Contacts presse :
Angélique Noirel (sur place) : 06 17 73 69 09
Camille Larange (coordinatrice nationale) : 06 30 82 16 00




4 réactions sur “L’association L214 dénonce le traitement réservé aux oies et aux canards gavés pour la production de foie gras

  1. Marie-T

    Bravo Seb! En effet, immédiatement après le gavage (jusqu’à 500 g de maïs envoyés dans le jabot en quelques secondes à l’aide d’une pompe hydraulique ou pneumatique) les canards sont pris de diarrhées et d’halètement.
    Leur œsophage est blessé par l’enfoncement de l’embuc métallique.
    Leur foie, hypertrophié (son volume est multiplié par 10), comprime les autres organes en particulier les poumons.
    Des inflammations et infections digestives peuvent survenir.
    Il faut savoir que le taux de mortalité en période de gavage est 6 à 20 fois supérieur qu’en élevage et que les canards meurent de cirrhose si le gavage se poursuit encore quelques jours…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.