Search
jeudi 20 fév 2020
  • :
  • :

Saint-Michel-sur-Meurthe – Le maire William Mathis est candidat à sa succession

image_pdfimage_print

William_Mathis

Alors que les prochaines élections municipales approchent désormais à grands pas, puisque le premier tour se déroulera le 15 mars prochain, le maire de Saint-Michel-sur-Meurthe William Mathis a récemment annoncé être candidat à sa succession. Âgé de 65 ans, le directeur d’école retraité est maire de la commune depuis 1990. Il est également vice-président du Conseil Départemental des Vosges.

Voici sa lettre de candidature adressée aux habitants de la commune :

« Au fil des mandats pour lesquels on m’a fait confiance, j’ai toujours été porté par la volonté de servir l’intérêt général. Pleinement imprégnée de cette valeur, l’équipe municipale, que j’anime avec passion, a encore, lors du dernier mandat, mené à bien des investissements massifs, offert les meilleurs services à la population sans aucune augmentation d’impôts et avec un endettement à 0 euro par habitant.

Avec cette équipe qui a su donner de son temps, de son enthousiasme et de ses compétences au service de la chose publique, nous avons su tenir nos engagements pris il y a 6 ans par :

Le réaménagement complet de la place Georges Phelipeaux.

La collecte, en plusieurs tranches, des eaux usées et l’adduction d’eau potable à Sauceray.

La mutation profonde des équipements de traitement de l’eau au réservoir du Close.

La création d’une 3ème retenue des eaux pluviales près de la bibliothèque avant d’y asseoir son parking.

La poursuite des aménagements de bourg à Sauceray, Herbaville et rue du Close et de trottoirs pour la sécurité des piétons.

La réalisation d’installations à vocation sportive à proximité du stade.

La réhabilitation continue de notre voirie tant en voies communales qu’en chemins ruraux.

La construction d’un boulodrome couvert fort apprécié et la restructuration des courts de tennis.

La mise en valeur, après acquisitions foncières, de l’environnement de l’église.

L’installation d’une aire de jeux pour les tout-petits à Herbaville.

La rénovation de la salle des fêtes et de plusieurs logements communaux.

L’acquisition du café du centre pour sauvegarder ce dernier type de commerce à Saint-Michel-sur-Meurthe.

Une action déterminée pour sauvegarder « notre bureau de poste » après sinistre.

Il ne s’agit là que des opérations les plus marquantes parmi toutes celles réalisées. « Répondre, par une saine gestion, à vos attentes et aux enjeux d’une modernité réfléchie » est notre engagement

Malgré la perte, de par la loi, de la possibilité de toute action dans le domaine de l’eau, de l’assainissement et de l’activité économique, aujourd’hui compétences exclusives de la communauté d’agglomération et ce, à notre grand regret, notre ambition pour Saint-Michel-sur-Meurthe reste intacte pour : porter la voix de notre commune au sein de la communauté d’agglomération et notamment lors de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal Habitat.

Réduire les consommations d’énergie et s’équiper en moyens de production d’énergies renouvelables. Permettre une complémentarité de l’offre de soins à la maison médicale. Mener à bien le lourd programme d’accessibilité des bâtiments publics. Continuer l’effort d’équipement de nos écoles pour « Bien apprendre » et « Bien préparer son avenir ». Poursuivre la sécurité piétonnière (trottoirs et aménagements de bourg). Offrir des aires de jeux pour les plus jeunes dans certains quartiers et préparer un schéma directeur d’enfouissement des réseaux secs.

Expérience, engagement et écoute sont la caution d’une réussite assurée pour Saint-Michel-sur-Meurthe. Pensant répondre à ces valeurs, je sollicite donc à nouveau les suffrages des Michelloises et des Michellois. »




Une réaction sur “Saint-Michel-sur-Meurthe – Le maire William Mathis est candidat à sa succession

  1. VINCENT DUPOIRIEUX

    BEL EXEMPLE D’INFRACTION AU CODE ÉLECTORAL !!!!
    Monsieur Mathis fait de la pure propagande !! Interdite par le code électoral (article L52-1) Monsieur Mathis devrait le savoir ! ou alors, c’est de l’incompétence, niveau qu’il a certainement atteint ! Cet article est pourtant clair, il est interdit aux collectivités publiques de mener des actions de propagande ou de communication pendant les six mois qui précèdent une élection ! Monsieur Mathis et son équipe y sont en plein dedans ! C’est répréhensible devant le conseil d’Etat !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.