Search
mardi 25 fév 2020
  • :
  • :

Les Vosges en faveur du plurilinguisme

image_pdfimage_print
2019_rentrée_scolaire_elsa_triolet_1600

(Crédits photographiques Conseil Départemental des Vosges)

Le territoire lorrain de l’Académie de Nancy-Metz, bénéficie d’une situation géographique privilégiée au cœur de l’Europe. En effet, il est frontalier avec trois pays : l’Allemagne, le Luxembourg et la Belgique. Pour mettre en avant cet atout majeur, une convention a été signée entre plusieurs partenaires en juillet à Nancy.


Cette convention cadre a pris effet le jour de sa signature et expirera le 31 décembre 2035. Pendant plus de 16 ans, les 6 signataires devront faire leur maximum pour développer des politiques éducatives en faveur du plurilinguisme et du transfrontalier sur le territoire Lorrain. La Région Grand Est, les Conseils Départementaux des Vosges, de la Meuse et de la Meurthe-et-Moselle ainsi que l’Académie de Nancy-Metz et l’Université de Lorraine s’y sont engagés. Ensemble, ils devront travailler sur plusieurs axes de travail afin de remplir leurs objectifs. Comme développer l’apprentissage de la langue du voisin dès le plus jeune âge, former et recruter des professeurs ou encore encourager les mobilités et les échanges interculturels. Cette volonté commune a pour vocation de s’ouvrir à d’autres acteurs locaux, transfrontaliers et franco-allemands. Elle a également pour but de renforcer l’amitié franco-allemande, initiée en 1963 par le Traité de l’Elysée, et confirmée en 2019 par le Traité d’Aix-la-Chapelle.

Les premiers dispositifs locaux

Dans les Vosges, sept écoles primaires proposent aux élèves l’apprentissage de l’allemand et de l’anglais dès le début de leur scolarité. Du côté de la voie professionnelle, un Campus des Métiers et des Qualifications (CMQ) franco-allemand Bois est implanté sur le territoire. Le Conseil Départemental, met par ailleurs tout en œuvre pour offrir aux élèves les meilleures conditions de réussite et d’épanouissement en consacrant 24 millions d’euros à l’éducation. Il a également fait le choix d’une politique volontariste en encourageant l’ouverture des établissements scolaires sur leur environnement, dans le cadre d’un soutien financier à la réalisation de projets éducatifs. Dans ce contexte, le plurilinguisme vient élargir le champ des possibles pour l’avenir des Vosges et de sa jeunesse.

Source : www.vosgesmag.fr

CONVENTION_PLURILINGUISME




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.