Search
jeudi 29 oct 2020
  • :
  • :

« Mots pour Maux », un spectacle-débat contre les violences faites aux femmes Mardi 10 mars à l'Espace Georges-Sadoul

image_pdfimage_print

Mots_Pour_Maux_Dialem

En cette année 2020, la Ville de Saint-Dié-des-Vosges a souhaité accentuer sa mobilisation contre les violences faites aux femmes. Dans ce cadre, le spectacle-débat « Mots pour Maux », du duo Dialem, sera présenté à 2 reprises à l’Espace Georges-Sadoul le mardi 10 mars prochain. A 14h dans un premier temps, puis à 20h30 ensuite. Soit 2 jours après la demi-journée d’animations organisée à la salle Carbonnar pour la Journée internationale des droits des femmes (lire notre précédent article).

La première représentation sera destinée à un public scolaire, à laquelle assisteront environ 400 élèves de 3ème et de 2nde. La représentation du soir sera quant à elle ouverte au grand public, afin de sensibiliser un maximum de Déodatiens aux questions liées aux violences faites aux femmes. Entrée gratuite.

Spectacle interactif, « Mots pour Maux » est destiné à tous les publics à partir de la 3ème s’articulant autour de 10 chansons, introduites et commentées par les artistes du duo Dialem. Ces derniers livrent des témoignages personnels, souvent teintés d’humeur malgré leur gravité. Ce qui permet de situer les chansons et d’expliquer leurs contextes. Le ton du spectacle se voulant fin et délicat, sans pathos. Un spectacle d’une heure au cours duquel sont abordé les thèmes des mariages forcés, des violences conjugales, de l’excision, du harcèlement psychologique, des violences sexuelles, des addictions découlant des violences, les rumeurs, le patriarcat…

Et après chaque représentation, un débat d’environ une heure permet aux spectateurs de réagir à chaud aux thématiques, mais aussi de poser des questions aux artistes, qui développent et expliquent les sujets abordés lors du spectacle.

A retenir enfin que chaque année en moyenne en France, 225 000 femmes âgées de 18 à 15 ans sont victimes conjugales dans ses formes les plus graves, 84 000 sont victimes de viols ou de tentatives de viol, et 143 000 vivent dans un foyer où une femme a déclaré être victime de violences physiques et/ou sexuelles de la part de son conjoint ou ex-conjoint.

J.J.




Une réaction sur “« Mots pour Maux », un spectacle-débat contre les violences faites aux femmes

  1. 1011 Art

    En lien avec cette action, plasticienne engagée, j’ai réalisé une installation dans un centre d’art sur le violences faites aux femmes. Intitulée « Loi n°2010-769 », elle rend tristement hommage aux 130 femmes décédées en 2018 et 141 en 2019 en France et à toutes les autres décédées dans le monde, victimes de leur partenaire ou ex-partenaire. A découvrir : https://1011-art.blogspot.com/p/loi-n2010-769_2.html

    Et aussi « This is not consent » sur la culture du viol : https://1011-art.blogspot.com/p/thisisnotconsent.html

    Ces séries ont été présentées à des lycéens. Quand l’art contemporain ouvre le débat ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.