Search
dimanche 9 août 2020
  • :
  • :

Pablo Gueritas et le rugby, une histoire qui dure depuis 13 ans

image_pdfimage_print

Portrait_Pablo_Gueritas_SDRB_XV

Pablo Gueritas n’a pas encore tout a fait 23 ans, mais il pratique le rugby voilà maintenant 13 ans… sans interruption depuis ses débuts en Benjamin, et toujours à Saint-Dié-des-Vosges.

Un sport qu’il a donc commencé très jeune, et qui est devenu une véritable passion au fil des années, des entraînements et des matchs. Et si le Déodatien a choisi le rugby plutôt que le foot, le hand ou le judo, c’est en grande partie à cause du placage. « J’ai toujours été sportif, j’ai toujours eu cette passion du sport. Quand j’ai voulu jouer dans un club sportif, je me suis tourné vers un sport de contact. C’est ça qui me plait. Le placage, c’est pour moi la force du rugby car un gringalet comme moi peut, avec de la technique, plaquer quelqu’un de beaucoup plus grand et costaud. C’est l’image de David qui fait tomber Goliath. »

Quant à son poste préféré sur le terrain, Pablo Gueritas affectionne tout particulièrement les numéros 9 et 10. Soit respectivement le demi de mêlée et le demi d’ouverture. « Je suis polyvalent, j’ai évolué et j’évolue toujours à plusieurs postes. Mais ce sont ces 2 là que je préfère. Le numéro 10 par exemple a un rôle de chef d’orchestre, en tentant des combinaisons avec les trois-quarts. »

Aujourd’hui titulaire dans l’équipe Sénior A du SDRB XV, le jeune homme a avant tout comme ambition de se faire plaisir avec le ballon ovale, ni plus ni moins. « Je me suis toujours bien senti à Saint-Dié-des-Vosges. On est un bon groupe de copains. Le seul souci est que l’Est de la France n’est pas vraiment une terre de rugby, donc il y a peu de clubs… et par extension il y a peu de joueurs. C’est donc parfois compliqué au niveau de l’effectif. »

Parmi les nombreux bons moments passés durant ses 13 années de rugby, Pablo Gueritas retient tout particulièrement ce tournoi à Saint-Quentin en Yvelines, où le club déodatien avait terminé 5ème sur 20 équipes, dont des équipes venues de l’étranger. « J’étais adolescent à l’époque, je devais avoir 14 ans. Nous avions fait un très mauvais tournoi inter-départemental juste avant, alors c’était sans grande ambition que nous allions disputer ce tournoi en Région Parisienne. Et puis nous nous sommes accrochés et nous avons décroché une belle 5ème place. C’est un super souvenir. »

Ses modèles dans le rugby ? L’international néo-zélandais décédé en 2015 Jonah Lomu, mais aussi et surtout son grand frère Jérémie. « Mon frère m’a beaucoup inspiré, j’allais voir ses matchs quand j’étais plus jeune. Peut être que je ne n’aurais jamais fait de rugby sans lui. D’ailleurs mon seul grand regret dans le rugby, c’est de ne pas avoir pu jouer avec lui en équipe Sénior au SDRB XV. »

J.J.

Portrait_Pablo_Gueritas_SDRB_XV

Pablo Gueritas sous les couleurs du SDRB XV.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.