Search
vendredi 21 fév 2020
  • :
  • :

Le studio Alice-Guy de l’IUT de Saint-Dié-des-Vosges souffle sa 10ème bougie

image_pdfimage_print
10_Ans_Studio_Alice-Guy_IUT_SDDV (3)

(Crédits photographiques Marc Fourniquet)

Depuis la rentrée 2010, l’IUT de Saint-Dié-des-Vosges est doté d’un studio, baptisé Alice Guy. Cette extension de 550 m² de surface est entièrement dédiée aux activités audiovisuelles, étant équipée de tout le matériel professionnel nécessaire à la maîtrise de l’ensemble de la chaîne vidéo en haute définition et 4K. De la captation à la diffusion, pour la télévision ou le web.

Pour marquer du 10ème anniversaire du studio Alice-Guy, l’IUT déodatien organisait une journée placée sous le signe de YouTube en ce jeudi 13 février. A cette occasion, l’établissement d’enseignement supérieur avait invité plusieurs intervenants, dont les YouTubeurs « Monsieur Bidouille » et Renaud Jesionek. Cumulant 135 000 abonnés à ce jour, le premier est un vidéaste spécialisé en vulgarisation technique et DIY – Do It Yourself – tandis que le second est le capitaine du collectif Nexus VI, une émission spécialisée dans la Science-Fiction qui totalise 185 000 abonnés.

De 13h45 à 17h45, les étudiants des départements MMI – Métiers du Multimédia et de l’Internet – et GEII – Génie Electrique et Informatique – ont pris part à divers ateliers, répartis en 2 sessions. Au nombre de 4, ces ateliers portaient respectivement sur l’écriture de vidéos YouTube; la réalité virtuelle; la réalisation et le montage de films courts; et sur le nouveau métier qu’est celui de YouTubeur.

En début de soirée, sur les coups de 18h30, « Monsieur Bidouille », Renaud Jesionek et Sandrine Philippe, doctorante au Centre de Recherche sur les Médiations ont animé une conférence débat intitulée « YouTube est-il un média d’éducation ? ». Car YouTube est le média symbole de la consommation numérique. Car au-delà du flot d’influenceurs, de campagnes publicitaires digitales recommandées, la pluralité des contenus disponibles sur YouTube fait émerger une consommation particulière… celle des vidéos éducatives, réalisées par des amateurs et/ou professionnels. Le coeur du débat sera donc de s’interroger dans quelle mesure faut-il prendre en compte la dimension éducative de YouTube ?

Cette journée d’anniversaire s’est conclue avec un cocktail, ponctué de discours ainsi que d’une visite de l’exposition et du mapping vidéo consacré à Alice Guy. Avec son film « La Fée aux choix » qu’elle tourne en 1896, cette dernière est la première réalisatrice de l’histoire du cinéma, véritable pionnière dans ce domaine.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.