Search
dimanche 25 oct 2020
  • :
  • :

Vosges – Plombières-les-Bains s’expose au MUDAAC

image_pdfimage_print
affiche

(Crédits photographiques Conseil Départemental des Vosges)

Du 08 février au 27 avril 2020, le Musée départemental d’art ancien et contemporain propose une nouvelle formule d’exposition-dossier consacrée aux dessins et estampes conservés dans ses collections.

Intitulé Les arts graphiques sortent de leur réserve, ce concept inédit propose d’exposer chaque année, sur une durée de trois mois, des dessins ou des estampes réunis par une thématique commune. Fragiles par la nature de leur support (le papier) et leur technique (crayon, fusain, encre, pastel, etc.), les collections d’arts graphiques doivent pour cette raison être conservées en réserve.

La première édition, Plombières-les-Bains au XIXème siècle entre nature et villégiature, est consacrée à l’exposition d’œuvres et de documents graphiques illustrant quelques caractéristiques de la cité thermale vosgienne au XIXème siècle. Nature, thermes et architecture sont ainsi déclinés sous la plume et le crayon de Charles Pensée ou d’Édouard Bertin. Quelques prêts d’institutions vosgiennes enrichissent le propos, notamment ceux issus des collections du Musée Louis Français à Plombières, actuellement fermé au public pour cause de reconfiguration. Estampes, livres illustrés, affiches et cartes postales complètent l’ensemble en délivrant ainsi un panorama des représentations de Plombières-les-Bains. Au-delà de l’aspect iconographique, les œuvres sélectionnées sont une parfaite illustration de l’histoire du dessin de paysage au XIXe et de la diversification des procédés de reproduction et de diffusion.

Tandis que l’invention de la lithographie, la multiplication des recueils de voyages ou le développement de la presse participent à la diffusion d’images régionales, le tourisme thermal connaît un essor sans précédent grâce à la généralisation du réseau ferroviaire et au développement des équipements de loisirs. C’est dans ce contexte général que Plombières-les-Bains attire les curistes : sa situation naturellement privilégiée, entre forêts et sources d’eau chaude, devient une source d’inspiration pour les artistes qui reproduisent et diffusent une image teintée d’un romantisme suranné.

Source : www.vosgesmag.fr




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.