Search
mercredi 28 oct 2020
  • :
  • :

Coronavirus : des mesures spécifiques au Centre Hospitalier de Saint-Dié-des-Vosges Et dans les autres structures de la Communauté d'Etablissements

image_pdfimage_print

Cellule_Veille_CHSDDV_COVID-19 (1)

Alors que la France se trouve au stade 2 de l’épidémie de coronavirus, une réunion s’est tenue ce lundi après-midi au Centre Hospitalier de Saint-Dié-des-Vosges, en présence du directeur de la Communauté d’Etablissements de la Déodatie Pierre Tsuji, du maire David Valence, de chefs de services et cadres de santé, ainsi que de directeurs d’EHPAD du secteur.

En préambule, les principales spécificités de ce nouveau coronavirus – ou COVID-19 – ont été présentées à l’assemblée. On retiendra notamment que les principaux symptômes de la maladie sont la fièvre – sauf chez l’enfant – la toux – le plus souvent sèche – et la dyspnée – ou sensation de de gêne respiratoire. Les signes secondaires étant la fatigue, les douleurs musculaires, les maux de gorge, les crachats et une perte de l’appétit. Et dans 10% des cas, ont également été constatés des céphalées, vertiges, crachats sanglants, un écoulement nasal, des troubles gastro-intestinaux ou des diarrhées. Les principales complications engendrées par ce coronavirus étant une détresse respiratoire dans 30% des cas; une myocardite et/ou une surinfection bactérienne dans 10% cas.

Quant aux méthodes de contamination, le COVID-19 se transmet par des projections dans l’air, par exemple avec un éternuement, mais aussi et surtout par le contact des mains. D’où l’importance de se les laver très régulièrement, environ une fois par heure, et de ne pas se toucher les différentes parties du visage, comme le bouche ou le nez, avant de s’être correctement nettoyé les mains. Le tout en sachant que le virus reste en suspension pour une durée estimée entre 2 et 3 heures, mais aussi que le virus est transmissible par des personnes asymptomatiques.

Alors que le Grand Est se trouve toujours au stade 1 de l’épidémie, et qu’aucun cas n’a été détecté à ce jour dans les Vosges, des mesures spécifiques de prévention sont mises en place au Centre Hospitalier de Saint-Dié-des-Vosges, de même que dans les autres structures de la Communauté d’Etablissements de la Déodatie :

  • Mise en place d’une cellule de crise, qui vise à organiser la prise en charge des patients à cas suspect. Cette cellule se compose de l’équipe de direction, des chefs de service des établissements, des cadres de santé et du pharmacien hygiéniste.
  • Diffusion d’informations à destination des professionnels soignants, avec la diffusion systématique des conduites à tenir en tenant compte des dernières recommandations nationales par le biais de notes de service et voie d’affichage dans les secteurs de soins.
  • Mise en ligne de documents sur le site intranet de l’établissement.
  • Affichage au sein des établissements à destination du public sur les conduites à tenir.
  • Mise en ligne de ces mêmes conduites sur le site internet des établissements de la Déodatie.
  • Organisation d’un espace d’isolement dédié aux urgences et d’une salle d’attente, spécifique aux « patients suspects ».
  • Sécurisation et approvisionnement des moyens de protection.
  • Restriction des visites de l’EHPAD en fonction de l’évolution de la situation.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.