Search
jeudi 1 oct 2020
  • :
  • :

Escape game à l’IUT de Saint-Dié-des-Vosges

image_pdfimage_print
Escape_Game_MMI_IUT (4)

(Crédits photographiques Marc Fourniquet)

Ces lundi et mardi, les 52 étudiants en première année de DUT MMI – Métiers du Multimédia et de l’Internet – de l’IUT de Saint-Dié-des-Vosges ont du se creuser les méninges pour libérer un camarade de deuxième année, enlevé dans des circonstances mystérieuses…

Bien entendu, cette situation n’était pas réelle mais constituait le cadre d’un escape game, organisé par l’équipe pédagogique de l’établissement. Le but de cette démarche ? Leur permettre d’apprendre à s’organiser, à travailler et à prendre des décisions à plusieurs. « Nous nous sommes aperçus que les étudiants n’avaient pas conscience de la place qu’ils occupaient dans leur groupe de projet, surtout en première année. Ce qui peut poser problème, car les étudiants sont amenés à travailler sur un projet tout au long de le deuxième année, de même que quelques mois en première année. Aussi nous avons fait le choix d’essayer d’identifier en amont les blocages qui pourrait exister au sein des équipes » explique Marie Slaghuis, enseignante en graphisme et audiovisuel.

C’est répartis par groupes de 4 à 7 personnes que les étudiants ont tenté de retrouver leur camarade disparu, et ce en résolvant diverses énigmes. Chaque groupe s’est ainsi rendu à tour de rôle dans les appartements de fonction de l’IUT, actuellement inoccupé, où ils ont du se mettre très vite en situation. Car cet escape game devait être résolu en une heure, pas plus. Un relativement court laps de temps durant lequel les membres des différentes équipes ont du communiquer, s’écouter, se répartir les tâches, déléguer… et prendre sur eux lorsque d’autres avaient de meilleures idées. « Le fait d’avoir un temps limité et d’être immergé dans un univers va placer les groupes dans une situation de rapidité. Ce qui nous permettra, nous le pensons, de déceler les potentiels problèmes de fonctionnement qu’ils pourraient rencontrer » ajoute Marie Slaghuis.

Et après chaque session, les étudiants ont fait un retour d’expérience avec l’équipe enseignante, qui pourrait par ailleurs reconduire cette initiative l’année prochaine.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.