Search
jeudi 29 oct 2020
  • :
  • :

Interdiction de discuter dans la rue : la réaction du préfet des Vosges

image_pdfimage_print

Prefecture_Vosges_01

Dernièrement, la préfecture des Vosges avait souhaité durcir le confinement imposé en pleine épidémie de coronavirus. Ainsi, elle avait interdit les regroupements statiques. Le juge des référés a suspendu cet arrêté préfectoral. La réaction du Préfet des Vosges.

« Pierre ORY, Préfet des Vosges, prend acte de la décision du Tribunal Administratif de Nancy de suspendre l’arrêté préfectoral portant interdiction de rassemblement statique sur la voie publique. Cet arrêté avait pour objet de favoriser le respect des règles de distanciation sociale lors des sorties autorisées par dérogation au principe général du confinement.

Dans notre département, qui déplore aujourd’hui plus de 350 décès liés au COVID-19, le respect de ces règles de distanciation sociale s’impose plus que jamais. C’est pourquoi toute situation abusive de regroupement constituant un détournement de la dérogation « autorisant des déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile » pourra continuer à être sanctionnée par les forces de l’ordre sur la base du décret du 23 mars 2020. »




3 réactions sur “Interdiction de discuter dans la rue : la réaction du préfet des Vosges

    1. Pierre

      Du bon sens ??!! Quand je vois des groupes de 5 jeunes discuter sans respecter les distances, quand je vois 4 personnes habitant dans la même rue discuter sans respecter les distances, alors que moi je suis à l’écart de ma famille et de mes amis pour les protéger ou me protéger, je trouve ça égoïste. Cela relève du manque de civisme également. Cette mesure, certes non respectueux des libertés fondamentales que nous voulons a tout prix conservé, pouvait éviter certaines contaminations lié à des contacts inutiles. Je suis pour conserver nos libertés, mais en cette période je préfère mettre mes libertés de côté le temps que ça se calme.

      répondre
  1. Seb

    La Meurthe de plus en plus sèche : pourquoi ? C’est parce que les « chrétiens » de la ville n’expérimentent pas vraiment les fleuves d’eau vive qui devraient couler de leur ventre (Jean chap 7 v 38).Je sais qu’une très petite minorité aime Jésus, je ne mets pas tout le monde dans le même sac.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.