Search
mardi 26 jan 2021
  • :
  • :

Régularisation des familles déboutées du droit d’asile Courrier d'un collectif d'associations et/ou d'organisations vosgiennes au Préfet des Vosges

image_pdfimage_print

Monsieur le Préfet,

Dans le prolongement de l’alerte déclenchée par des députés de tous les horizons politiques, nous vous demandons solennellement, Monsieur le Préfet, de prendre les mêmes mesures que celles prises par le gouvernement portugais, lequel a décidé ces derniers jours de régulariser des familles déboutées du droit d’asile.

Pour rappel, le Premier ministre portugais Antonio Costa a en effet décidé de les régulariser non seulement pour les protéger du covid-19, mais aussi pour protéger la population. « Les régulariser leur permet d’accéder au système national de santé afin qu’ils soient eux-mêmes protégés et qu’ils puissent protéger les autres ». Il s’agit de donner à toute personne présente sur le territoire, quelle que soit sa situation administrative, les mêmes droits pour l’accès aux soins ! Car, sans accès aux soins, il y a un risque de propagation de la pandémie … C’est donc l’intérêt de tout le monde. Nous sommes persuadés qu’être solidaire, « c’est protéger l’ensemble des personnes sur son territoire et que c’est une mesure de salubrité publique qui protège tous les habitants ».

Dans les Vosges, nous connaissons plusieurs familles ou jeunes déclarés majeurs qui sont en France depuis plusieurs années, pour certains sans droit d’accès à la santé.

La plupart d’entre elles sont, de fait, parfaitement intégrées. Les enfants sont scolarisés depuis leur arrivée en France et les parents ont des propositions d’embauche. Certaines personnes ont même produit des fiches de paie, des jeunes ont des contrats d’apprentissage. Ces familles remplissent d’ailleurs les conditions d’admission stipulées dans la « circulaire Valls ».

Par ailleurs, nous devons tous, dés maintenant, préparer la sortie du confinement, notamment en régularisant les personnes évoquées. En effet, elles vivent la période de confinement avec nous et dans des conditions bien plus difficiles. Enfin, les entreprises auront besoin de redémarrer très vite et devront embaucher dans le bâtiment, dans l’agriculture, dans les services d’aide à la personne… Ces familles sont connues de nos réseaux et sont disponibles tout de suite.

Nous sommes persuadés que vous nous suivrez sur les deux aspects de notre demande : la santé publique et le besoin de l’économie.

Nous restons à votre disposition pour tout complément et échange et, dans cette attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, en nos respectueuses et confinées salutations.

Les organisations signataires, à ce jour, par ordre alphabétique :
Amnesty 88, Asil’Accueil 88, ATTAC Vosges, CCFD- Terre Solidaire, Comité Antiracisme de Gérardmer, Conférence Saint-Vincent de Paul, Europe Ecologie les Verts, FSU 88, France Insoumise 88, Jonas Vosges, LDH section d’Epinal, LDH section de Gérardmer, association Horizon, NPA88, PCF88, SNUipp FSU 88, Solidaires88, ULCGT Epinal




Une réaction sur “Régularisation des familles déboutées du droit d’asile

  1. Seb

    Le mot « tollé » signifie « cri d’indignation » : en effet, nous sommes en colère face à ce qui se passe dans ce monde à tous les niveaux. Ce mot s’écrit « tolle » en latin et il signifie littéralement « Enlève ! ». Oui, Jésus vient enlever son épouse, la véritable Eglise.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.